fbpx

Banque-Assurance à l’ère post-Covid :
le management se révèle être mort, vive ces managers !

 

Alors que une France connaît ton troisième confinement, beaucoups de changements qui se sont opérés au sein des entreprises notamment concernant le management et l’organisation du travail depuis le début de la conjoncture sanitaire. Le domaine de la banque et l’assurance n’y fuit pas et garde vu émerger touchant à nouvelles formes pour obtenir travail : télétravail, nouveaux procédés de vente sur le net, animation de réunions virtuelles, retour provisionnel sur site grace à jauge réduite, disparition du management look, adoption du loup et de la distanciation sociale… Ces bouleversements à l’œuvre incitent l’ensemble des collaborateurs à adopter ces codes du numérique et peut-être dans réinventer le tranchée. Ainsi, la question émérite pour les managers un ensemble de banques et un ensemble de compagnies d’assurance se révèle être de savoir de quelle manière encadrer et motiver désormais des brigades aux attentes & aspirations qui semblent avoir changé? Sur la symétrie, pour les collaborateurs, il s’agit de dégoter comment leur entreprise saurait être un outil d’épanouissement personnel & collectif ?

 

Lorsque la crise sanitaire réalisé tremplin à l’action et à l’engagement

Le contexte concernant le transformation digitale au sein de lesquelles sont jouées toutes les activités du secteur bancaire, devrait être propice à cette remise en cause. Cette prise de for que le monde changes, qu’aujourd’hui la Don et l’Assurance se trouvent être digitales et socio-professionnelles est unanime. Plusieurs métiers, des apparences de front aux fonctions proposent un back-office , de appui ou réglementaire se trouvent être impactés par le numérique, le Big data ou la avancée de l’intelligence artificielle.

Toutefois dans ce paysage lequel se transforme profondément, on sent convenablement qu’il ne s’agit pas seulement de parler avec autres ou de insérer en œuvre un ensemble de modes de partenariat faisant la bout belle aux produits high tech digitales. C’est un management qui doit bouleverser et aux managers de trouver dans nouveaux modes supplémetaire.

Il devient impératif d’inventer de récents rapports managériaux – ce dernier ne s’agit à peu près délivrer du signifiance à la place un ensemble de autres, mais de réaliser émerger le sens par le biais de l’action et l’engagement –Ainsi, le manager doit mieux voir les leviers laquelle fondent la motivation des équipes et trimer sur le «  coeur d’exister au travail  » de ses collaborateurs. Cela passe pour ne citer que cela par l’écoute, cette participation à des odyssées informelles et surtout cette reconnaissance de le «  travail invisible  » qui réalisé que l’activité s’exécute intelligemment au-delà de cette simple fiche proposent un poste.

Mais pour cela, il faut suivre les managers afin de qu’ils apprennent dans décoder les romanes attentes, sans de avoir peur !

Ré-enchanter le travail & le management un ensemble de services financiers

Il convient aider les managers à réaliser qu’il est nécessaire de ré enchanter le travail parmis les banques et fermeté, ou tout au minimum, le rendre compatible avec nos risques sociétales. Ce ré enchantement impacte vivement, la fonction managériale. Il passe via l’octroi au manager de plus d’autonomie en action. Plutôt uniquement d’appliquer seulement un ensemble de codes ou un ensemble de référentiels, le manager doit apprendre à s’adapter au contexte de tolérant parfois un ensemble de arrangements ou un ensemble de ajustements de méthodes dans la mesure site sur lequel cela permet de correctement travailler.

On parle également de la fin de séparation entre terrines de direction mais aussi d’exécution, fort rétrécissement de la ligne hiérarchique, confiance et transparence dans le partage relatives au l’information, meilleure distinction des rôles parmi «  expert  », «  chef au sein de projet  » & «  manager  ». Les effets très marquants :   réduction de l’encadrement courtier bancaire, suppression du Comité de Direction, allègement important des emplois utiles supports davantage pris en compte les métiers & opérations, confiance de la capacité un ensemble de groupes à s’autoréguler, et politique pour obtenir rémunération revue fondamentalement.   De nombreuses sociétés symbolisent cette avancée managériale, elles se trouvent être souvent des entreprises proposent un services  ce qui se révèle être encourageant pour les prestations financiers (CBRE, Les moteurs de recherche, Monoprix, 3M…, …) mais on y compte encore abusivement peu de organismes de crédits ou de sociétés mutualistes d’assurances.

Assistons-nous à le effet de mode ? Sans doute pas, à destination des raisons évoquées à vocation plus haut. Entrons-nous au sein de une ère marquée avec sa fin du tranchée ou chacun se piloterait soi-même? Pas, car il pas peut y prendre, sans contradiction, relatives au modèle «  d’entreprise libérée  ». Le substance, il n’y séquestre plus de modèle managérial et il ira falloir compter plus sur l’expérimentation concernant le terrain, la communication informelle encouragée par le manager bien au-delà un ensemble de séminaires de team building.

Vous assistons à la formidable recomposition de ce management. Les idées de transformation : un ensemble de fonctions de flegme, de coordination et décision qui doivent catalyser l’action ville – défaire ces routines – mais aussi favoriser la recherche d’efficacité par les communautés au sein de travail elles-mêmes. Comme est le sens touchant à cette transformation.

Joël Nadjar, Wavestone Financial Services Worldwide Executive Partner

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article