fbpx

5 chiffres pour comprendre l’accélération éclair des voitures électriques

Le cap un ensemble de 3 million de ventes sur la Europe

C’est le seuil symbolique. L’an passé, les ventes en Europe touchant à voitures électriques & d’hybrides rechargeables disposent de dépassé le beaucoup d’unités, selon la rencontre des constructeurs occidentaux (ACEA). Soit la part de buisness de 22, 4%, contre seulement viii, 7% en 2019, et à peine plusieurs pour cent le temps d’avant.  

En France, ces ventes de véhicules électriques ont explosé, de 42 000 à 111 000 ventes, sur le 3, 6 million dans véhicules vendus l’an passé. “Ce sont un ensemble de chiffres impressionnants: on trouve encore quelques années notre grande partie touchant à l’industrie ne ces pensait pas possibles” , rappelle Xavier Mosquet, directeur coassocié senior au aboutisses de conseil de stratégie BCG.

Afin de cet expert, missionné par Emmanuel Macron sur le sujet mais aussi embauché par Barack Obama pour sauver l’industrie automobile étasunienne en 2009, ce boom des voitures électriques a trois sites de recherche. D’abord les sclérosées réglementaires, qui poussent les constructeurs dans investir ce buisness sous peine dans subir des pénalités financières. Puis ces aides pour le visiteur. Et enfin cette baisse importante de ce prix des housses.

37 409 : le nombre de Zoé vendues

C’est la somme des Renault Zoé délivrées en France en 2020, une voiture électrique très populaire dans l’Hexagone. Si son tarifs démarre à 32500 euros, l’État propose un sérieux torgnole de pouce. Ce bonus écologique donc la prime à la pirouette peuvent hisser jusqu’à 12 000 euros. Sur le élancé terme, l’électrique se révèle être aussi moins cher.

Conformément à l’association de défense des consommateurs UFC-Que-Choisir , pour les voitures concernant le gabarit moyen, “l’électrique se révèle être systématiquement la technologie une moins coûteuse sur la tenant compte pour obtenir tous les coûts du détention” , grace à un coût pour obtenir l’énergie en norme 73 % mieux faible que pour fournir une voiture essence. “Aujourd’hui, ce consommateur a une décisions large de véhicules, qui ne parsème toutefois pas pourquoi pas toutes les gammes” , remarque Xavier Mosquet, qui pointe le manque de véhicules petits et énorme.  

Dispose lire aussi: une voiture électrique est-elle vraiment écolo?

2026 : à peu près voitures électriques sommaire de thermiques

Même si un coup de pouce financier de l’État n’a pas voix à être tenu, le boom des gros investissements électriques devrait se traduire dès 2026 par le dépassement d’un nouveau cap mysticisme. A cette journée, selon le BCG, les ventes touchant à véhicules électrifiés dépasseront en France celle un ensemble de thermiques. “La moitié un ensemble de consommateurs se entrainent déjà la question pendant leur achat” , signale Xavier Mosquet.

Plus de ventes, ceci veut dire la conception d’un marché du l’occasion, un raison de plus pour acheter pour obtenir l’électrique. Une à la mode qui devrait se présenter comme renforcée par les mesures annoncées par la Prime européenne, qui vise l’interdiction de la vente un ensemble de véhicules thermiques neufs afin de 2035.

cent 000  : ces emplois menacés dans notre pays

Donc que l’industrie automoteur est un important employeur en France, avec alentour 400 000 jobs dans cette filière, l’Observatoire de la métallurgie pointe le risque d’une perte relatives au 100 000 emplois d’ici 2035. “La fabrication d’un moteur électrique implique 60 % pour obtenir main d’œuvre éliminé que celle d’un diesel” , remarquent ainsi la raquette Nicolas Hulot ainsi la CFDT.

Les 2 organisations, dans un compte rendu récent , plaident pour de récents projets industriels ainsi la relocalisation des concatènes d’approvisionnement, par exemple au seins des batteries, le requalification ou le rétrofit.

Tout en prenant un cap de la sobriété, quitte à recycler une partie des centres de conception vers le vélo. “Entre les emplois morts dans l’essence & le diesel mais aussi ceux gagnés au sein des nouveaux composants, véhicules et recharges, vous estimons que l’emploi de ce domaine sera stable au sein de l’Union européenne, espérons que des états comme la France se saisissent du cette transition” , observe Xavier Mosquet.

16 % : la bout de marché concernant le Tesla

Telle est une part de buisness de Tesla dans le division des véhicules électriques rechargeables, en 2020, conformément à Statista. Une place de leader lequel a poussé cette capitalisation de une entreprise créée de 2003 vers des mamelon boursiers. “C’est l’Iphone proposent un l’automobile, avec les voitures à la puissance très élevée & une électronique embarquée très en avance” , résume Xavier Mosquet.

L’irruption de Tesla sur ce buisness automobile très refermé va-t-elle être empreinte de celle un ensemble de géants de la tech? Google s’intéresse si vous ne pouvez attendre de près aux procédés d’informations des véhicules, tandis que l’Apple Puisque fait fantasmer un grand public. Des déplacements révélateurs de la tectonique des plaques automoteur, bouleversée aujourd’hui à travers l’électrique, demain des véhicules autonomes.

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article