La COBEL Academy propose différentes dates et formats de Webinaires & Master Class

5 conseils pour mieux engager les collaborateurs en matière de RSE

engager collaborateurs RSE

Comment motiver et engager les collaborateurs d’une entreprise en matière de RSE ? Voici 5 conseils de base à garder en tête pour les responsables RSE, les managers et les dirigeants.

Pour une entreprise, mettre en place une stratégie RSE pertinente et efficace peut-être un défi gigantesque. La transformation des modèles d’affaires, des processus de production, et des modes d’organisation de l’entreprise requièrent un engagement de toutes les parties prenantes, et en particulier, de la première partie prenante de l’entreprise : ses salariés.

Problème, engager l’ensemble des collaborateurs sur une stratégie RSE n’est pas toujours simple. Pour des salariés qui sont souvent déjà sous pression, et doivent gérer leurs missions et le bon déroulement de la vie de l’entreprise, mettre en oeuvre des transformations en matière sociale ou environnementale peut s’avérer difficile. Il faut alors trouver les bons moyens de sensibiliser, expliquer et motiver, pour s’assurer du soutien des employés dans la politique RSE de l’organisation. Comment ? Voici 5 conseils simples.

1 – Former et sensibiliser

Première étape, évidemment, sensibiliser et former les équipes. La RSE est un enjeu complexe, au carrefour des problématiques sociales, environnementales, économiques, business, etc. Pour que les salariés d’une entreprise comprennent bien ces différentes problématiques, il faut souvent passer par l’étape de la sensibilisation et de la formation, essentielle pour le déploiement de la RSE dans les organisations. Qu’est-ce que la RSE ? À quels enjeux répond-t-elle ? Au sein de la RSE, que retenir des questions climatiques, des enjeux de biodiversité ? Qu’est-ce que cela implique pour mon activité ? Voilà les questions de base que se posent tous les salariés qui sont amenées à agir en matière RSE.

Alors, comment bien sensibiliser et former ses équipes ? Plusieurs canaux sont possibles. D’abord, ceux de la communication interne (newsletter internes, documents internes, etc.) qui permettent de planter les premières graines de la sensibilisation. Mais il est aussi possible d’organiser des sessions de formation ou des ateliers pour déclencher le déclic et donner les premières briques de connaissances. Les Fresques (Fresque du Climat, de la Biodiversité, Fresque de la Publicité, de la Forêt…), les ateliers participatifs ou les formations en groupe permettent de s’assurer que les collaborateurs disposent des bonnes connaissances pour s’investir.

2 – Mettre en avant les co-bénéfices

Ensuite, pour motiver, il peut-être utile de mettre en avant les différents co-bénéfices des stratégies RSE pour les salariés. Eh oui, la RSE, c’est aussi la qualité de vie au travail, des politiques RH plus inclusives, des formes de management plus ouvertes, plus empathiques, moins accablantes pour les salariés. En commençant par agir sur ces enjeux et en mettant en avant le bénéfice pour l’ensemble des équipes, on montre l’intérêt de la démarche.

Mais il y a d’autres co-bénéfices : la RSE permet de répondre (en partie) à la quête de sens de nombreux salariés dans leur travail. La RSE permet en effet de contribuer à la transition vers des modèles d’affaires plus vertueux, contribuant parfois à la transition écologique ou au développement social. S’engager dans la RSE de son entreprise en tant que salarié, c’est donc donner plus de sens à son activité quotidienne. La RSE permet aussi souvent aux salariés de lieux s’investir sur des sujets qui leur tiennent à coeur : climat, conditions de travail, protection des animaux, ou des écosystèmes. Mais pour cela, l’entreprise doit être capable de mettre en avant les différentes thématiques de sa stratégie RSE, et de les pousser auprès des personnes intéressées en interne. Un vrai travail de communication interne.

3 – Fixer une stratégie et des objectifs clairs

Pour engager les collaborateurs, il faut aussi que la stratégie RSE soit claire et bien définie. Rien de pire pour un salarié que de se voir imposer de nouveaux objectifs en lien avec une stratégie RSE mal définie, pour contribuer à des objectifs peu clairs. Les responsables RSE et les dirigeants doivent donc faire en sorte de présenter une stratégie claire.

De la même manière, les objectifs RSE doivent être ambitieux et pertinents. En effet, les salariés ne sont pas dupes des stratégies de greenwashing / socialwashing que peuvent mettre en place leurs entreprises. Pour les engager vraiment, il faut donc que la stratégie RSE soit axée sur les bons enjeux, de manière à contribuer à une transformation durable des modèles d’affaire.

4 – Montrer l’exemple

C’est un refrain éculé du monde de l’entreprise : les leaders doivent montrer l’exemple. En matière de RSE, le dicton contient une grande part de vrai. Difficile pour les salariés de se projeter et de s’engager dans la mise en oeuvre d’une stratégie RSE s’ils perçoivent en même temps que leurs dirigeants ne sont pas spécialement investis sur la question.

Les comités de direction, les figures dirigeantes, mais aussi les managers doivent donc être les premiers leviers de diffusion de la RSE dans l’entreprise. Avant tout, ce sont donc eux qu’il faut former, sensibiliser, et engager pour qu’ils se positionnent clairement en faveur des enjeux RSE. Et parmi les leviers pour engager les dirigeants, une se développe massivement ces dernières années : l’indexation d’une part des rémunérations des dirigeants sur des critères RSE.

5 – Donner des moyens

Enfin, l’étape la plus indispensable pour matérialiser l’investissement des collaborateurs en matière RSE, c’est de leur donner tout simplement les moyens. Trop souvent dans le monde de l’entreprise, les collaborateurs sont soumis à des injonctions contradictoires : faire mieux avec moins de budget, moins de moyens humains, gérer des priorités pas toujours claires… Et dans tout ça, la RSE passe souvent à la trappe, tout simplement car la direction n’accorde pas toujours suffisamment de moyens à ses équipes pour qu’elle puisse la mettre en oeuvre.

Des moyens financiers, du temps, des personnes dédiées (par exemple au sein d’un réseau d’ambassadeurs RSE), et une définition claire de la place de la RSE dans les priorités organisationnelles, voilà ce qui aide à fixer un cadre positif pour l’action RSE au sein des équipes.

Photo de Damir Kopezhanov sur Unsplash

Dans ce monde complexe qui se dessine devant nous…

…nous sommes plus que jamais déterminés à décrypter et analyser tous les grands phénomènes qui agitent nos sociétés. A mettre sur le devant de la scène de l’information fact-checkée, basée sur la science, sans a priori et sans concession. A fournir aux citoyens de meilleures clefs de compréhension et d’action dans un monde en transition.
Pour fournir une information indépendante, de qualité, disponible au plus grand nombre et sans publicité pour le nouveau 4×4, nous pensons que l’information doit être libre.
Mais cela ne peut se faire sans vous.

Nous avons besoin de vous pour construire avec nous une information de qualité et gratuite pour tous, pour la diffuser, pour la partager autour de vous, mais aussi pour nous aider à préserver notre indépendance financière.
Chaque fois que vous contribuez par exemple à hauteur de 50 euros (17 euros après déduction fiscale), ce sont 2 000 citoyens qui sont mieux informés sur des sujets d’avenir.

Merci d’avance, en espérant continuer longtemps à construire avec vous une information digne de notre avenir,

L’équipe éditoriale de Youmatter.

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article

Les dernières publications :