fbpx

A la découverte de l’industrialisation informatique


Au nombre des concepts nés de la recherche constante d’amélioration des entreprises, figure celui d’industrialisation informatique.

Ce concept tire ses origines des évolutions de plus en plus rapides des rythmes de fonctionnement et des exigences croissantes liées à la performance des entreprises. Loin d’être un concept exclusif aux secteurs technologiques, celui-ci a des applications dans une diversité de domaines.

Ce en quoi consiste l’industrialisation informatique, ses fondements, l’intérêt qu’il y a à y recourir et les procédés à employer pour la mettre en œuvre sont à découvrir ci-dessous.

Qu’est-ce que l’industrialisation informatique ?

La compréhension de la notion nécessite d’en préciser le sens. Il est également utile pour la cerner au mieux, de connaître la dynamique qui a mené à son émergence. Vous pouvez également vous rendre sur le site Absyss pour découvrir leur solution.

La définition

L’industrialisation informatique désigne les étapes successives qui mènent à une gestion optimisée des ressources dans un contexte spécifique. La notion ne se réfère ni à une simple informatisation ni à l’automatisation des processus.

L’industrialisation des systèmes informatiques telle qu’elle est conçue ici se réfère à une amélioration de la performance globale d’une entreprise, de manière durable et sur la base de critères mesurables. Cette amélioration de la performance s’effectue suivant 4 axes distincts que sont :

  • La performance financière ;
  • Le gain en efficience pour les processus internes ;
  • La performance des métiers au sein de l’entreprise ;
  • La capacité à mieux maîtriser les risques et à assurer une amélioration continue.

Le fondement

Les impératifs des entreprises s’analysent de plus en plus en termes d’amélioration de la compétitivité à courte échéance. Lorsqu’il n’est pas envisageable d’augmenter sa production pour assurer la croissance, la seule possibilité consiste à maintenir le même niveau de production tout en réduisant les coûts.

Dans ce contexte, les directions des systèmes d’information (DSI) et les fonctions IT doivent se révéler plus productives sans pour autant bénéficier de ressources supplémentaires. C’est de cette exigence qu’est née l’industrialisation informatique.

Elle a pour but d’accroître le niveau de maîtrise de la fonction IT ainsi que les performances de l’entreprise, tout en assurant le développement de la valeur de cette fonction au sein de l’entreprise. Pour y parvenir, elle vise l’excellence opérationnelle.

Cette notion au contenu double requiert d’être :

  • Efficace, c’est-à-dire de pouvoir assurer une bonne qualité de services tout en respectant les délais ;
  • Efficient, ce qui implique de ne consommer que les ressources strictement nécessaires pour atteindre les objectifs définis.

Cette excellence opérationnelle est indispensable pour assurer la crédibilité de la fonction IT. Elle lui permet de répondre aux attentes des autres métiers de l’entreprise et la consacre comme un centre de valeur et non comme un centre de coût pour l’entreprise.

Quel intérêt pratique ?

L’intérêt pratique de l’industrialisation en entreprise réside dans ses avantages et dans la diversité des domaines où elle peut être utilement mise en œuvre.

De nombreux avantages

En assurant une meilleure maîtrise des procédures, l’industrialisation informatique permet d’améliorer la qualité des services fournis, mais également de réduire les coûts et les délais de cette fourniture.

Avec l’amélioration des rythmes de travail, les gains d’efficacité et les erreurs moins fréquentes qu’elle induit, la standardisation permet par ailleurs à l’entreprise de gagner en productivité.

La fonction SI au sein de l’entreprise apparaît comme un centre de valeur et peut, de manière pertinente, bénéficier de ressources et d’investissements afin de mener l’entreprise vers de nouvelles améliorations.

Une meilleure gestion, un accompagnement de la transition vers le digital, des gains en qualité et une réduction des coûts au service de la performance sont autant d’avantages liés à l’industrialisation des systèmes informatiques.

Les domaines d’application

L’industrialisation des systèmes informatiques a des applications dans une large variété de domaines. Ceux-ci vont des tâches bureautiques aux processus informatiques en passant par :

  • Le déploiement d’applications ;
  • Le marketing ;
  • Le reporting ;
  • La communication ;
  • Les tâches administratives ;
  • La production et la distribution de biens.

Cette liste est loin d’être exhaustive.

Les procédés de mise en œuvre

L’industrialisation des systèmes informatiques se met en œuvre grâce à des outils ou des méthodes conçus pour se déployer suivant un processus spécifique. Les étapes de ce processus consistent à :

  • Faciliter la compréhension des besoins à travers un audit de l’existant et de l’objectif visé ;
  • Suivre le processus menant à la validation des résultats de cette première étape ;
  • Evaluer la valeur de l’existant et concevoir des pistes pour son amélioration ;
  • Elaborer un cahier des charges et procéder à sa validation ;
  • Réaliser les améliorations définies, les tester et les déployer ;
  • Evaluer les résultats obtenus.

Cette démarche doit ensuite s’inscrire dans une dynamique d’ajustement permanent afin de faire de l’industrialisation informatique un processus d’amélioration continue.


Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article