La COBEL Academy propose des Webinaires & Master Class

A Lyon un centre d’excellence sur la gastronomie



Creative Commons - Pixabay

Creative Commons – Pixabay

Une annonce qui ne pouvait que satisfaire l’audience rassemblée. Emmanuel Macron a profité de son passage avant le « Diner des grands chefs » organisé à Lyon pour annoncer la création d’un centre national de défense et de promotion de la gastronomie française. « Intervenant avant le « Dîner des grands chefs », organisé à Lyon dans les salons de la préfecture du Rhône, le président a comparé cette future structure aux centres d’entraînement du football de Clairefontaine (Yvelines) et du rugby de Marcoussis (Essonne), où se retrouvent les équipes nationales avant les grandes compétitions. « Je vais mettre d’accord les amateurs de rugby et les amateurs de football, c’est le Marcoussis de la cuisine et des métiers de la table, ou le Clairefontaine de ces métiers », a déclaré Emmanuel Macron face aux quelque 200 invités de ce rendez-vous annuel des cuisiniers et pâtissiers les plus renommés. Ce « centre d’entraînement et d’excellence pour l’ensemble des métiers culinaires » visera à « former pour arriver à l’excellence, entraîner pour les grandes compétitions et préparer les athlètes que vous êtes à gagner au nom des couleurs de la France », a-t-il ajouté », selon des propos et une scène rapportés par l’AFP.
 
Sans préciser le lieu, le président de la République a plaidé pour que ce lieu soit installé dans la région lyonnaise. Le projet, encore à l’étape d’idée, a été soufflé par l’ancien chef de l’Elysée, Guillaume Gomez, qui est aujourd’hui le représentant du président sur les questions de gastronomie. « Dans son discours, Emmanuel Macron a remercié les chefs présents – parmi lesquels Anne-Sophie Pic, Alain Ducasse, Marc Veyrat, Pierre Gagnaire, Amandine Chaignot ou Stéphanie Lequellec – « d’avoir tenu » durant la crise du Covid-19 en dépit des longs mois de fermeture de leurs établissements. « Vous avez continué à innover (…). Ne perdez rien de cet esprit de conquête » pour la gastronomie, qui est « au cœur de l’art d’être Français », a-t-il ajouté, en affirmant que les touristes américains et asiatiques allaient « revenir » » continue la dépêche AFP.
Le déplacement présidentiel à Lyon continue dans la journée du lundi 27 septembre et toujours sous le signe des métiers du tourisme, sinistrés par la crise Covid. Tout un symbole, le chef de l’État doit se rendre le matin au Salon international de la restauration, de l’hôtellerie et de l’alimentation avant de se rendre à une cérémonie de l’Organisation mondiale de la santé.

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article

Les dernières publications :