La COBEL Academy propose des Webinaires & Master Class

A Pontoise, un premier test grandeur nature de vol d’un volocopter électrique



Creative Commons - Pixabay

Creative Commons – Pixabay

Il pourrait être un des moyens de transport du futur. « Le 21 mars 2022 a vu l’inauguration des premiers tests en vol piloté du e-VTOL (Electric Vertical Take-Off and Landing) de Volocopter sur la zone expérimentale dédiée aux nouvelles mobilités aériennes de l’aérodrome de Pontoise Cormeilles-en-Vexin. Ce lieu unique est le premier en Europe à avoir la capacité de tester en version grandeur nature les différents projets des nouvelles mobilités aériennes. Retour sur les expérimentations de cet engin volant, à mi-chemin entre un drone et un hélicoptère, qui ancre dans le présent la mobilité aérienne décarbonée du futur. Toutes les conditions étaient réunies pour que la semaine du 21 mars 2022 entre dans les annales du transport aérien. Le e-VTOL aux commandes d’un pilote d’essai de Volocopter, s’est envolé dans le ciel de l’aérodrome de Pontoise Cormeilles-en-Vexin » explique Aérroport de Paris (ADP) dans un communiqué.

 

L’essai a été réalisé avec la RATP, ONERA, BruitParif, la région Ile-de-France et la Direction générale de l’aviation civile. « Les objectifs étaient de mesurer et modéliser l’impact acoustique et vibratoire des e-VTOL et travailler sur l’intégration de cette nouvelle mobilité dans l’espace aérien. Jusqu’à 6 vols par jour ont été ainsi effectués sur 4 jours » précise le communiqué.

 

Outre les avantages évidents du développement d’une telle technologie dans la lutte contre les émissions de CO2, ce mode de transport léger et adaptable aux besoins de connexions des villes et aéroports peut avoir de nombreuses utilités. Taxis volants, transports d’urgences ou besoins médicaux sont ainsi mis en avant comme des utilisations concrètes. « Au-delà de l’animation du site expérimental de Pontoise et la gestion des tests, le Groupe ADP prépare ses infrastructures aéroportuaires pour l’intégration de ce nouveau service de mobilité aérienne au sein de ses aéroports. Le site de Pontoise sera ainsi le théâtre de plusieurs vols d’essai avec des vols de drones, d’avions électriques ou encore de véhicules électriques à décollage vertical » conclue le communiqué.

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article