fbpx

Accidentologie. Hydrogène et mobilité : pour un développement en sécurité

https://www.faceaurisque.com/wp-content/uploads/2021/09/Explosion-dun-réservoir-dhydrogène-en-Corée-du-Sud-Barpi-Aria-n°A53902-Crédit-Gangwon-Fire-Headquarters-.jpg

Les objectifs de la France

La France vise la neutralité carbone en 2050 en réduisant de 81 % ses émissions atmosphériques par rapport à 2015. Pour les dix prochaines années, le Gouvernement a d’ores et déjà défini sa trajectoire via la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE).

Parmi les objectifs fixés, figure le développement de la production de dihydrogène (H2) renouvelable et bas-carbone dans les usages industriels, énergétiques et pour la mobilité.

Nota : dans la suite de l’article, la dénomination « dihydrogène » est volontairement abrégée en « hydrogène »

Plusieurs appels à projets ont déjà été lancés dans le cadre de la stratégie nationale hydrogène par le ministère de l’Économie, des Finances et de la Relance. Notamment l’appel à projets « Écosystèmes territoriaux hydrogène » de l’Ademe qui accompagne les déploiements d’écosystèmes hydrogène dans les territoires.

Au niveau européen, à l’instar des batteries, un projet important d’intérêt commun sur l’hydrogène est en construction.

Depuis les années 2000, et exceptées les périodes liées à la pandémie de Covid-19, le transport représente environ 30 % de la consommation énergétique primaire française[4] et reste…

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article

Les dernières publications :