La COBEL Academy propose différentes dates et formats de Webinaires & Master Class

Accord de Kunming-Montréal : voici les 23 cibles adoptées à la COP15 Biodiversité

https://www.novethic.fr/fileadmin/COP-15-Biodiversite-Montreal-ANDREJ-IVANOV-AFP.jpg
COP 15 Biodiversite Montreal ANDREJ IVANOV AFP

CIBLE 1 : Planification spatiale

Réduire la perte de zones de haute importance pour la biodiversité à “près de zéro” d’ici 2030, tout en respectant les droits des peuples autochtones et des communautés locales.

CIBLE 2 : Restauration

Veiller à ce que d’ici 2030, au moins 30 % des zones dégradées fassent l’objet d’une restauration efficace.

CIBLE 3 : Protection des espaces terrestres et marins

Protéger d’ici 2030, au moins 30 % des terres et des mers.

CIBLE 4 : Gestion pour la conservation des espèces et de la diversité génétique

Stopper l’extinction induite par l’homme d’espèces menacées et favoriser le rétablissement des espèces, en particulier les espèces menacées.

CIBLE 5 : Récolte, commerce et utilisation durable des espèces

Veiller à ce que l’utilisation, la récolte et le commerce des espèces sauvages soient durables, sûrs et légaux, en évitant la surexploitation, en minimisant les impacts sur les espèces et les écosystèmes non ciblés et en réduisant le risque de propagation d’agents pathogènes.

CIBLE 6 : Prévenir et réduire les espèces invasives

Éliminer, minimiser, réduire et/ou atténuer les impacts des espèces exotiques envahissantes sur la biodiversité et diminuer de 50 % les taux d’introduction de ces espèces d’ici 2030.

CIBLE 7 : Réduire les pollutions

Réduire les risques de pollution et l’impact négatif de la pollution de toutes sources, d’ici 2030, à des niveaux qui ne sont pas nuisibles à la biodiversité ; réduire d’au moins la moitié les pertes de nutriments dans l’environnement (engrais) ; réduire de moitié au moins le risque global lié aux pesticides et aux produits chimiques hautement dangereux ; et aussi prévenir, réduire et travailler à l’élimination de la pollution plastique.

CIBLE 8 : Minimiser les impacts du changement climatique

Minimiser l’impact du changement climatique et de l’acidification des océans sur la biodiversité et augmenter sa résilience grâce à des actions d’atténuation, d’adaptation et de réduction des risques de catastrophe, y compris par le biais de “solutions fondées sur la nature” et/ou des “approches basées sur les écosystèmes”.

CIBLE 9 : Assurer les bénéfices

Veiller à ce que la gestion et l’utilisation des espèces sauvages soient durables, offrant ainsi des avantages sociaux, économiques et environnementaux aux personnes qui en dépendent.

CIBLE 10 : garantir la gestion durable de tous les espaces

Veiller à ce que les zones agricoles, aquacoles, halieutiques et forestières soient gérées de manière durable (intensification durable, agroécologie…).

CIBLE 11 : Maintenir et augmenter les contributions de la nature

Restaurer, maintenir et améliorer les contributions de la nature aux populations, y compris les fonctions et services écosystémiques, tels que la régulation de l’air, de l’eau et du climat, la santé des sols, la pollinisation et la réduction du risque de maladie.

CIBLE 12 : Augmenter les espaces “verts et bleus” en zone urbaine

Augmenter considérablement la superficie, la qualité et la connectivité, l’accès et les avantages des espaces “verts” et “bleus” dans les zones urbaines et densément peuplées, et assurer une planification urbaine inclusive pour la biodiversité.

CIBLE 13 : Accès et partage des bénéfices

Assurer le partage juste et équitable des avantages découlant de l’utilisation des ressources génétiques et des informations sur les séquences numériques des ressources génétiques, ainsi que les connaissances traditionnelles associées aux ressources génétiques. D’ici 2030, faciliter une augmentation du partage de ces bénéfices.

CIBLE 14 : Intégration des valeurs de biodiversité dans les processus de décision

Assurer la pleine intégration de la biodiversité et de ses multiples valeurs dans les politiques, réglementations, planifications et processus de développement, stratégies d’éradication de la pauvreté, évaluations environnementales stratégiques ,les évaluations d’impact et, le cas échéant, la comptabilité nationale, au sein et entre tous les niveaux de gouvernement et dans tous les secteurs, en alignant progressivement les activités publiques et privées pertinentes, les flux fiscaux et financiers avec les objectifs et les cibles de ce cadre.

CIBLE 15 : Impact et dépendances des entreprises

Encourager les entreprises à évaluer et divulguer régulièrement leurs risques, dépendances et impacts sur la biodiversité, tout au long de leurs opérations, chaînes d’approvisionnement et de valeur et portefeuilles ; fournir les informations nécessaires aux consommateurs pour promouvoir des modes de consommation durables.

CIBLE 16 : Sensibilisation à la surconsommation

Veiller à ce que les gens soient encouragés et habilités à faire des choix de consommation durables, améliorer l’éducation et l’accès aux alternatives, et d’ici 2030, réduire l’empreinte globale de la consommation de manière équitable, notamment en réduisant de moitié le gaspillage alimentaire mondial, en réduisant considérablement la surconsommation et la réduction substantielle de la production de déchets.

CIBLE 17 : Biotechnologies

Établir, renforcer les capacités et mettre en œuvre dans tous les pays les mesures de biosécurité telles qu’énoncées à l’article8(g) de la Convention sur la Diversité Biologique.

CIBLE 18 : Subventions néfastes

Identifier d’ici 2025 les subventions néfastes à la biodiversité et les supprimer progressivement d’au moins 500 milliards de dollars par an d’ici 2030.

CIBLE 19 : Mobilisation de ressources financières

Augmenter substantiellement et progressivement le niveau des ressources financières de toutes provenances, d’ici 2030 en mobilisant au moins 200 milliards de dollars par an. Les pays développés s’engagent à verser au moins 20 milliards de dollars par an d’ici 2025, et au moins 30 milliards de dollars par an d’ici 2030 aux pays en développement pour les aider à protéger leur biodiversité.

CIBLE 20 : Mobilisation de ressources non-financières

Renforcer le développement des capacités et l’accès aux technologies dans les pays en développement.

CIBLE 21 : Connaissances traditionnelles

Veiller à ce que les meilleures données, informations et connaissances disponibles soient accessibles aux décideurs, les pratiques et les technologies des peuples autochtones et des communautés locales ne devant être accessibles qu’avec leur consentement préalable et éclairé.

CIBLE 22 : Inclusion

Assurer une représentation inclusive dans la prise de décisions au sujet de la biodiversité, dans le respect des femmes, des enfants, des jeunes, des Autochtones et des personnes handicapées.

CIBLE 23 : Genre

Assurer l’égalité des sexes dans la mise en œuvre du cadre grâce à une approche sensible au genre où toutes les femmes et les filles ont les mêmes chances et capacités de contribuer aux trois objectifs de la Convention.

Concepcion Alvarez

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article