Logo COBEL Le Blog
La COBEL Academy propose différentes dates et formats de Webinaires & Master Class

Amiante : l’Anses confirme le lien avec les cancers des ovaires et du larynx

https://www.faceaurisque.com/wp-content/uploads/2022/10/Risque-amiante-Ecology-AdobeStock.jpg
Risque amiante Ecology AdobeStock

Une expertise menée par l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses), dont les conclusions ont été publiées le 19 septembre 2022, confirme le lien de cause à effet entre une exposition professionnelle à l’amiante et les cancers du larynx et des ovaires.

@media only screen and (max-width:1024px) {.fusion-title.fusion-title-2{margin-top:0px!important; margin-right:0px!important;margin-bottom:0px!important;margin-left:0px!important;}}@media only screen and (max-width:640px) {.fusion-title.fusion-title-2{margin-top:0px!important; margin-right:0px!important;margin-bottom:20px!important; margin-left:0px!important;}}

Des maladies professionnelles sous-déclarées et sous-reconnues

Ces deux types de cancers sont «sous-déclarés et sous-reconnus», quand ils sont liés à une exposition professionnelle à l’amiante, estime l’Anses. Alors que depuis 2012, le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) considère que ce lien est avéré.

D’après les données fournies par la Caisse nationale d’assurance maladie, seules 130 demandes de reconnaissance du cancer du larynx en maladie professionnelle associée à l’exposition à l’amiante ont été examinées entre 2010 et 2020. Durant cette même période, six demandes de reconnaissance de cancers des ovaires ont été déposées.

«L’amiante étant couramment associé aux cancers des poumons et de la plèvre, ni les médecins ni les malades ne font le lien avec d’autres cancers», explique Alexandra Papadopoulos, chargée de projet dans l’unité Évaluation des risques liés à l’air et coordinatrice de l’expertise.

@media only screen and (max-width:1024px) {.fusion-title.fusion-title-3{margin-top:0px!important; margin-right:0px!important;margin-bottom:0px!important;margin-left:0px!important;}}@media only screen and (max-width:640px) {.fusion-title.fusion-title-3{margin-top:0px!important; margin-right:0px!important;margin-bottom:20px!important; margin-left:0px!important;}}

Création de tableaux de maladies professionnelles

L’Agence propose la création de tableaux de maladies professionnelles dans les régimes agricole et général pour faciliter la reconnaissance et la prise en charge de ces deux maladies. Actuellement, les cancers broncho-pulmonaires et de la plèvre (mésothéliome) sont les seuls cancers faisant l’objet d’un tableau de maladies professionnelles en lien avec l’exposition à l’amiante.

@media only screen and (max-width:1024px) {.fusion-title.fusion-title-4{margin-top:0px!important; margin-right:0px!important;margin-bottom:0px!important;margin-left:0px!important;}}@media only screen and (max-width:640px) {.fusion-title.fusion-title-4{margin-top:0px!important; margin-right:0px!important;margin-bottom:20px!important; margin-left:0px!important;}}

De nombreux secteurs d’activité concernés

Le secteur du BTP, incluant les travaux de retrait et d’intervention sur des matériaux et produits contenant de l’amiante, interdit depuis 1997, est le secteur exposant le plus de travailleurs. D’autres secteurs comme l’élimination de déchets, le transport, le secteur agricole sont également concernés.

Par ailleurs, de nombreuses activités professionnelles sont effectuées dans un environnement contaminé par l’amiante, par exemple dans les secteurs de l’administration, de l’enseignement ou de la santé.

@media only screen and (max-width:1024px) {.fusion-title.fusion-title-5{margin-top:0px!important; margin-right:0px!important;margin-bottom:0px!important;margin-left:0px!important;}}@media only screen and (max-width:640px) {.fusion-title.fusion-title-5{margin-top:0px!important; margin-right:0px!important;margin-bottom:20px!important; margin-left:0px!important;}}

L’Europe se mobilise aussi contre l’amiante

La Commission européenne a présenté, le 28 septembre 2022, une stratégie globale pour protéger les travailleurs contre l’amiante. Elle propose notamment :

  • de modifier la directive sur l’amiante au travail en abaissant la valeur limite d’exposition professionnelle à l’amiante ;
  • une communication intitulée “Vers un avenir sans amiante”, qui aborde la question de manière globale, de l’amélioration des diagnostics et du traitement des maladies causées par l’amiante jusqu’à la gestion des déchets d’amiante, en passant par la détection et l’élimination sûre de cette substance.

Jusqu’à 78 % des cancers professionnels reconnus dans les États membres de l’UE sont liés à l’amiante.

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article

Les dernières publications :