La COBEL Academy propose différentes dates et formats de Webinaires & Master Class

Annexions de territoires ukrainiens : Washington a officialisé sa position



Creative Commons - Pixabay

Creative Commons – Pixabay

Sans surprise, Washington a rappelé qu’elle ne prenait pas en considération les résultats annoncés concernant les scrutins organisés par Moscou pour l’a sécession de plusieurs territoires ukrainiens. Dans un communiqué publié par le Département d’État, les États-Unis rappellent qu’ils considèrent qu’il s’agit d’une « tentative frauduleuse de modifier les frontières internationalement reconnues de l’Ukraine », et qu’il s’agit de « simulacres de « référendums » ».

Plus surprenant en revanche, le communiqué de l’équivalent de notre ministère des Affaires étrangères est très offensif envers ceux qui prennent au sérieux les résultats de ces scrutins. « Nous lançons également un avertissement clair, soutenu par les dirigeants du G7 : nous demanderons des comptes à tout individu, entité ou pays qui apporte un soutien politique ou économique aux tentatives illégales de la Russie de modifier le statut du territoire ukrainien. À l’appui de cet engagement, les départements du Trésor et du Commerce publient de nouvelles orientations sur les risques accrus en matière de sanctions et de contrôle des exportations pour les entités et les personnes, en Russie ou ailleurs, qui soutiennent les simulacres de référendums, la prétendue annexion et l’occupation d’une partie de l’Ukraine par la Russie » lit-on dans le texte.

Ainsi, 910 personnes sont annoncés dans le viseur du Trésor du pays pour des sanctions pour « pour avoir violé la souveraineté, l’intégrité territoriale et l’indépendance politique de l’Ukraine. »

« Enfin, le département du Commerce publie une règle qui ajoute 57 entités situées en Russie et dans la région de Crimée en Ukraine à la liste des entités, ce qui porte le total à 392. Nous poursuivrons les actions puissantes et coordonnées des États-Unis visant à obliger la Russie à rendre des comptes, à isoler l’armée russe du commerce mondial et à limiter fortement sa capacité à poursuivre son agression et à projeter sa puissance » conclue le texte.

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article