fbpx

Après la pollution plastique, le Sri Lanka est menacé par une marée noire

https://www.novethic.fr/fileadmin/naufrage-pollution-plastique-petrole-EyePress-News-EyePress-via-AFP.jpg

Publié le 03 juin 2021

ENTOURAGES

Nous avons brulé pendant à peu près dix jours au téléphone large des panneaux sri-lankaises, le transconteneur MV X-Press domine désormais en pièce sombré. Après cette pollution massive le plastique sur les arènes proches, les administrations redoutent désormais la marée noire donc que dizaines dans tonnes d’hydrocarbures se trouvent être présents dans les soutes du navire.      

C’est la double peine pour le Sri Lanka. Après avoir été souillé par une marée de plastique, obtenus après l’incendie pendant treize jours du transconteneur MV X-Press Pearl, les côtes avoisinantes sont maintenant menacées par une marée noire. Le steamer, déjà considérablement altéré, a sombré. Ces experts de la entreprise de sauvetage néerlandaise Smit ont mis fin aux forcings déployés mercredi afin de tenter d’éloigner un navire de 31 600 tonnes un ensemble de côtes sri-lankaises, garde déclaré à l’AFP le porte-parole de marine, Indika au sein de Silva.

La poupe de ce navire a touché le fond de la eaux à 22 mètres de profondeur, dans 11 kilomètres le large de Pamunugama, la côte très proche au continent de la capitale Colombo, selon le porte-parole. ” Cette proue est toujours dans flot, mais une poupe est submergée et repose sur la structure de la mer “, a-t-il spécifié, ” par conséquent, le remorquage de ce navire a été rompu “. La nappe de pétrole était visible près des plages de Negombo, haut lieu de ce tourisme de l’île, à environ 70 kilomètres de la essentielle, sans qu’il se trouve être possible d’affirmer qu’elle émane du steamer en perdition.

80 kilomètres de littoral souillé

Il n’y garde actuellement aucun annonce de fuite dans fioul, selon Dan Gunasekera, avocat professionnel du transport océanique international qui estime qu’il faudra sans nul doute recourir à des plongeurs pour pomper un carburant des soutes pour plus de sûreté. Selon la Navale, un navire un ensemble de garde-côtes indiens concernant zone est équipé des équipements indispensables pour traiter la totalité de fuite de pétrole.

Mais même avec ceci, la pollution due à cet rugosité est déjà conséquente. Des tonnes de faibles granulés de plastique destinés à l’industrie pour obtenir l’emballage, provenant de cette cargaison du MV X-Press Pearl, disposent de déjà recouvert 80 kilomètres du cordon de l’ouest au sein de l’île, soit très grave catastrophe écologique de son histoire. Mais aussi dans les soutes de ce navire demeurent 278 tonnes de mazout et 50 centaines de gazole avec ses réservoirs.

Les dégâts écologiques sont en souffrance d’évaluation par l’Autorité de protection pour obtenir l’environnement marin. Afin de sa présidente Dharshani Lahandapura, il en ce qui concerne la plus grave aventure qu’elle ait observés dans ce pays allongeant l’une des plus richissimes biodiversités d’Asie de Sud.

Le chef concernant le l’Église catholique de Sri Lanka, ce cardinal Malcolm Ranjith a déploré succinct des milliers de pêcheurs se retrouvent privés proposent un leur moyen de subsistance en raison de pollution plastique. Ce prélat a aussi appelé à poursuivre les autorités en face la justice pour cultiver sa autorisé le steamer à naviguer au sein des eaux du Sri Lanka.

Ludovic Dupin avec AFP

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article

|

Partagez cet article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur pinterest
Partager sur email

Soyez-les premiers à diviser les accidents par 2 en 24 mois

Jours
Heures
Minutes
Secondes

Les dernières publications :