Logo COBEL Le Blog
La COBEL Academy propose différentes dates et formats de Webinaires & Master Class

[Articles] Climat et pouvoir d’achat : des trains gratuits dès septembre en Espagne

1200px TGV AVE espagnol en gare de Lyon Part Dieu juin 2019 1024x765 1

Pour lutter contre l’inflation et la hausse du prix des énergies, le gouvernement espagnol a annoncé qu’il allait rendre certaines lignes ferroviaires gratuites, du 1er septembre jusqu’au au 31 décembre 2022. Une mesure sociale, bénéfique aussi pour l’écologie, qui concernera avant tout le réseau des transports régionaux et de banlieues.

L’annonce a été faite en personne par le premier ministre socialiste, Pedro Sánchez, le 12 juillet dernier, lors d’un débat au Parlement : certains billets de trains seront gratuits à partir de la rentrée, et ce jusqu’à la fin de l’année. Toutes les liaisons ferroviaires ne sont pas concernées ; la gratuité sera accordée aux Espagnols possédant un abonnement à la Renfe, compagnie ferroviaire nationale (l’équivalent de la SNCF, ndlr), s’appliquant sur les réseaux publics régionaux et de banlieues. Cette mesure vise ainsi essentiellement les trajets quotidiens, notamment les fameux domicile-travail.

Selon le journal catalan La Vanguardia, cette politique serait motivée par deux raisons principales : « D’une part, la tentative d’atténuer le réchauffement climatique, lequel est alimenté par les véhicules à carburant fossile, comme les voitures. D’autre part, la hausse des prix du carburant sur les derniers mois causée par la guerre en Ukraine. » Depuis le début de l’année, le pays fait face en effet à une inflation galopante : elle s’établissait en juin dernier à 10,2 %, contre environ 5,8 % en France.

Pour rappel, un voyage ferroviaire émet en moyenne 14 g de CO2 par voyageur par kilomètre, contre 104 en petite voiture et 285 en avion, selon l’Agence européenne pour l’environnement. Cette mesure exceptionnelle sera pour la première fois financée par des taxes sur les bénéfices des grandes entreprises énergétiques (secteurs de l’électricité, du gaz et du pétrole), dont le chiffre d’affaires est supérieur à un milliard d’euros par an. Ces compagnies, en particulier les pétrolières, voient leurs profits s’envoler depuis l’année dernière avec la hausse du prix de l’énergie ; sur la phase de raffinage, les marges bénéficiaires de Repsol ont triplé entre avril et juin par rapport aux trois mois précédents, et ont été multipliées par 15 par rapport au même mois de l’année dernière.

Favoriser les transports publics

« Cette mesure encourage le recours aux transports publics, pour garantir un moyen sûr, fiable, confortable, économique et durable de réaliser ses trajets quotidiens, dans un contexte d’augmentation exceptionnelle des prix de l’énergie et du carburant », a déclaré quant à elle, la ministre espagnole des Transports, Raquel Sánchez Jiménez, dans un communiqué.

En juin dernier, le gouvernement avait déjà donné un coup de pouce financier aux Espagnols, en appliquant une remise de 30% sur le prix des tickets de bus, de métro et de tramway dans tout le pays

En Europe, d’autres pays avaient déjà sauté le pas de la gratuité, ou de la quasi-gratuité, des transports publics. Au Luxembourg, le réseau du transport public est gratuit depuis 2020, aussi bien pour les habitants que pour les touristes. Tandis qu’en Allemagne, le gouvernement vient de mettre en place un passe transport à 9 euros qui permet de sillonner le pays au cours de l’été 2022 à moindre coût.

De quoi inspirer la France, où une trentaine de communes a déjà instauré cette gratuité des transports.


Pour aller plus loin

Lire aussi le Kaizen n°62 (mai-juin 2022) consacré au train avec de nombreuses astuces pour dénicher des tarifs accessibles. Disponible ici.

Lire aussi

Dunkerque – La gratuité des bus, ça paye !
Des lignes de covoiturages gratuits pour les trajets du quotidien

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article

Les dernières publications :