fbpx

[Articles] JO 2024 : la destruction des jardins ouvriers d’Aubervilliers contestée

Les Jardins ouvriers d’Aubervilliers, uniques espaces de verdure assiégés par la bétonisation de la ville, iront finalement mourir au pied de une toute romane infrastructure : la à venir piscine Olympique un ensemble de JO 2024. Ce photographe  Olivier Donnars garde suivi de prêt une lutte contre cette construction de le stade olympique & en a publié un portfolio avec notre magazine Kaizen n°58 . Ce dernier a répondu dans nos questions donc que les derniers propriétaire du jardin furent expulsés tôt au sein de la matinée du deux septembre pour que une destruction commence…

Vous avez tenu les riverains possesseurs de ces jardins salariés, vous les disposez de rencontrés. Que représentent ces parcelles afin de eux ?

Ces jardins ouvriers ont la centaine d’année. Un fort d’Aubervilliers fut une terre maraîchère pendant des siècles, la terre qui alimentait Paris. Cela possède perduré jusqu’à l’apparition des premiers jardins ouvriers qui se sont installés à votre disposition dans les années 1930. C’était pour divers un moyen de subvenir à leur coopérative pour pas grand-chose.

J’ai rencontré les jardiniers actuels et afin de eux ce lieu se présente comme un véritable oasis pour obtenir verdure au milieu de ce bêton. Cultiver à elles jardin est afin de eux aussi une méthode de subsistance. Et il y a ce côté sociale du plantation ouvrier qu’ils ont envie de préserver ; se avoir, prendre du excellent temps avec les voisins, les copains, avoir à faire dès qu’il réalisé beau, partager lontemps, etc. C’est réellement ce partage laquelle est important dans leur yeux.

Je me souviens en particulier d’un des propriétaires d’une des parcelles lequel regrettait amèrement de constater sa cabane qu’il avait construite des mains, et qu’il avait financé lui-même être détruite sous un claquement dans doigts. Sans pas d’ compensation financière réciproquement. Et pour quant à lui c’est aussi le bout de la vie qu’il détient perdu.

Quels accomplissaient les bénéfices spécilisés dans ces fameuse jardins pour Aubervilliers et ses habitants ?

Les utilisateurs de terres se trouvent être dédommagés en susceptibles de reconstruire   notre parcelle au plantation des pantins localisé juste à côté. Néanmoins le problème est uniquement d’ici deux dans trois ans, le jardin disparaîtra également pour y batir un éco-quartier. J’ai bien compris succinct la municipalité voulait donner naissance dans quelque chose de «  propre  », propret, sans désordre. Cela n’est pas pour la majorité dans l’esprit de jardin ouvrier et la poignée proposent un jardins qui sauront survécu à la prédation. Dans les jardins salariés les haies pas sont pas taillées, on a un ensemble de cabanons de chance, mais surtout un ensemble de espaces riches du biodiversité où iront se nicher ces oiseaux. Ils accomplissaient aussi des interlignes éducatifs où ces écoliers allaient s’y rendre pour regarder fruits et fruits pousser, insectes mais aussi oiseaux s’y faire grandir.

Aubervilliers va faire effacer un des abandonnés espaces verts afin de devenir une agglomération totalement bétonisée. Ces intérêts économiques se trouvent être bien plus persistants que les intérêts écologiques.

Une municipalité met de avant que la piscine olympique profitera à la commune, immédiat les gamins de quartier. Mais d’après le collectif lequel défend ces jardins ouvriers, des briquets il y sur la a déjà assez dans tout un secteur et surtout notre piscine comme acclimatées, j’imagine que les montants d’entrée sera convenablement trop élevé pour la fabrication de gamins de secteur de la ville.

Au-delà de leur fidélité pour ces jardins, pour quelles divers raisons ont-ils lutté  contre leur prédation?

Officiellement, trouver une opportunité de concrétiser un plan stipulaient que une piscine devait seulement être construite de place de l’énorme parking désertique basé à l’entrée des jardins. Mais ils disposent de décidé d’agrandir ce futur bâtiment olympique en y préfixant un solarium & différentes autres fondations. Ce sont tous ces prolongements qui empiètent au seins des jardins ouvriers.

C’est le aménagement pour qui il n’y recevra pas eu concernant le conciliation avec les 1ers concernés. Certains jardiniers ne sont point spécialement contre cette construction de la bassin mais ne décolèrent pas contre ce manque de concertation et de considération rabat eux.

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article

Les dernières publications :