fbpx

Au Myanmar, la crise politique et la répression tourne en crise alimentaire



Creative Commons - Pixabay

Creative Commons – Pixabay

Les effets d’une crise politique et sécuritaire qui dure sont malheureusement prévisibles. « L’insécurité alimentaire augmente fortement au Myanmar et des millions de personnes supplémentaires devraient souffrir de la faim dans les mois à venir, a averti jeudi le Programme alimentaire mondial de l’ONU (PAM). « Sous le triple effet de la pauvreté préexistante, de la pandémie de Covid-19 et de la crise politique actuelle, la faim et le désespoir augmentent fortement dans tout le Myanmar », a indiqué l’agence onusienne, qui va « intensifier ses opérations en réponse à la hausse rapide de la faim dans ce pays. Selon le PAM, jusqu’à 3,4 millions de personnes supplémentaires auront du mal à se procurer de la nourriture au cours des trois à six prochains mois, notamment dans les zones urbaines » explique le communiqué de l’organisation internationale.

Les raisons de cette situation sont dans la presse depuis de longues semaines. Coup d’État des militaires, puis répression sanglante des manifestations ont paralysé le pays. De nombreux emplois ont été perdus et en priorité ceux des populations les plus fragiles. « Le PAM va ainsi mettre en place une nouvelle opération d’aide alimentaire. Elle vise jusqu’à deux millions de personnes vulnérables dans les quartiers pauvres des principales villes du Myanmar et dans d’autres zones où des déplacements de population ont récemment eu lieu. L’intervention du PAM à Yangon ciblera dix des communes les plus pauvres, dont beaucoup abritent de vastes quartiers informels. Le PAM suit également la situation dans d’autres régions du pays et s’est dit prêt à fournir une aide aux communautés touchées, y compris celles nouvellement déplacées par le conflit armé, si nécessaire. En attendant, les équipes du PAM ont déjà constaté que des familles de Yangon et de ses environs sont poussées à bout. Elles sont obligées de sauter des repas, mangent des aliments moins nutritifs et s’endettent, simplement pour survivre » continue le texte.

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article

|

Partagez cet article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur pinterest
Partager sur email

Soyez-les premiers à diviser les accidents par 2 en 24 mois

Jours
Heures
Minutes
Secondes