La COBEL Academy propose des Webinaires & Master Class

Augmentation du SMIC au 1er août 2022 : quel impact pour la paie de vos salariés ?

megaban e1655907983296

Une fois n’est pas coutume, le SMIC augmente de nouveau au 1er août 2022 suite à l’inflation enregistrée depuis sa dernière réévaluation.

Mais quel sera le niveau du SMIC au 1er août 2022 ? Quel impact pour la paie des salariés ? Doit-on prévoir de nouvelles augmentations et comment s’y préparer ? 

Nous vous proposons dans cet article de faire le point sur l’augmentation du SMIC au 1er août 2022.

Sommaire de l’article:

Le SMIC au 1er août 2022

Le SMIC est revalorisé au 1er août 2022 par le mécanisme de revalorisation automatique. Mais en quoi consiste ce mécanisme et quelle sera la nouvelle valeur du SMIC au 1er août 2022 ?

La réévaluation automatique du SMIC indexée à l’inflation

Le SMIC est revalorisé automatiquement au 1er janvier de chaque année en fonction du rapport entre l’indice des prix à la consommation des ménages du 1er quintile à la date de revalorisation (en principe en novembre) et celui de la dernière revalorisation du SMIC. En théorie, sauf « coup de pouce » du gouvernement, le SMIC augmente donc une fois par an.

Toutefois, en cas d’augmentation des prix à la consommation de plus de 2%, le SMIC doit être revalorisé en cours d’année. Ça a déjà été le cas au 1er octobre 2021 puis au 1er mai 2022, nous constatons de nouveau une augmentation des prix à la consommation de plus de 2%. Ainsi, la valeur du SMIC est revalorisée au 1er août 2022.

À sa dernière revalorisation, soit en mars 2022, l’indice des prix à la consommation des ménages du 1er quintile était de 109,37. En juin 2022, il est de 111,57, soit une augmentation de 2,01%.

Valeur de SMIC au 1er janvier 2022

Au 1er août 2022, le SMIC horaire brut est revalorisé à 11,07 euros. Ainsi, un salarié au SMIC mensualisé à temps plein percevra une rémunération brute de 1678,95 euros, soit 1326,20 euros net en prenant en compte un taux de charge de 21,01%.

Impact sur la rémunération des salariés

La revalorisation de la valeur du SMIC au 1er août 2022 a un impact direct sur la rémunération des salariés. Ainsi, il convient à chaque revalorisation d’ajuster le salaire de base de certains salariés.

Augmentation du salaire de base

Le salaire de base des salariés au SMIC doit être mis à jour afin que celui-ci ne se retrouve pas en dessous de la rémunération minimale des salariés.

La rémunération des alternants

La rémunération des salariés en contrat d’apprentissage ou contrat de professionnalisation ont leur rémunération indexée à la valeur de SMIC. Ainsi, il convient lors d’une revalorisation du SMIC de mettre à jour la rémunération des alternants.

Contrat d’apprentissage

   1ère année 2ème année 3ème année
Entre 16 et 17 ans             453,32          654,79            923,42  
Entre 18 et 20 ans             721,95          856,26         1 124,90  
Entre 21 et 25 ans             889,84       1 024,16         1 309,58  
26 ans et plus         1 678,95       1 678,95         1 678,95  

Contrat de professionnalisation

Diplôme < au bac professionnel ou titre de même niveau Au moins un Bac Professionnel ou titre de même niveau
Moins de 21 ans 923,42 1091,32
De 21 à 25 ans 1175,27 1343,16
26 ans et plus 1678,95 1678,95

Les jeunes de moins de 18 ans

Les jeunes de moins de 18 ans, sous certaines conditions, ont une rémunération minimale inférieure au SMIC, mais indexée à la valeur du SMIC.

  SMIC horaire SMIC mensuel
Jeunes de moins de 17 ans 8,86 1343,16
Jeunes de moins de 18 ans 9,96 1511,06

Les autres rémunérations

Des salariés qui étaient jusque-là légèrement au-dessus du SMIC, en référence à la rémunération minimale conventionnelle par exemple, peuvent se retrouver au niveau du SMIC. Il convient donc de ne pas mettre à jour uniquement les salariés rémunérés au SMIC, mais de faire une vérification plus globale de la rémunération de base de tous les salariés.

Par ailleurs, certains systèmes de rémunération prévoient une indexation de la rémunération de base des salariés en fonction de la valeur du SMIC afin de maintenir l’écart entre les salariés non qualifiés rémunérés au SMIC et ceux plus qualifiés dont la rémunération est supérieure.

À lire également :

Impact sur les IJSS et les cotisations sociales

Au-delà de la rémunération de base, le SMIC impacte d’autres éléments de la paie des salariés et notamment certaines cotisations sociales et IJSS.

Les IJSS maladie

Le salaire rétabli pris en compte dans le calcul des IJSS maladie est plafonné à 1,8 SMIC soit 3022,11 euros au 1er août 2022. Ainsi, le salaire journalier de référence ne peut être supérieur à 99,36 euros et l’IJSS maximale brute est fixée à 49,68 euros.

La réduction générale de cotisations patronales

Les employeurs peuvent bénéficier d’une réduction dégressive de cotisations pour les salariés dont la rémunération est inférieure à 1,6 SMIC soit 2 686,32 euros au 1er août 2022. À noter que si le SMIC est revalorisée plusieurs fois dans l’année civile, ce qui est le cas en 2022, la valeur du SMIC à prendre en compte est calculée période par période.

La cotisation d’assurance maladie/maternité/invalidité

La cotisation d’assurance maladie/maternité/invalidité, intégralement patronale, sauf pour certains cas, est diminuée de 6 points pour les rémunérations brutes inférieures à 2,5 SMIC.

À compter du 1er août 2022, cette limite est fixée 4 197,38 euros par mois. Comme pour la réduction générale des cotisations patronales, les 2,5 SMIC doivent se calculer période par période en fonction de la valeur du SMIC et la cotisation peut faire l’objet d’une régularisation annuelle ou progressive.  

La cotisation d’allocation familiale

De la même manière que pour la cotisation maladie, la cotisation d‘allocation familiale est diminuée de 1,80 point pour les rémunérations brutes cette fois-ci inférieures à 3,5 SMIC soit 5876,33 euros brut mensuel. Cette cotisation se calcule de la même manière que la cotisation maladie en régularisation progressive ou annuelle.

Augmentation du SMIC : faut-il s’attendre à de nouvelles augmentations et comment s’y préparer ?

anticpation-préparation-nouvelles-augmentation-SMIC-salaire-hausse-inflation-comment-faire

Le SMIC est indexé à l’indice des prix à la consommation. En raison de différents paramètres (conflits géopolitiques, après crise sanitaire, crise climatique, …), les économistes prévoient une inflation historique sur 2022 voire 2023. C’est pourquoi, à moins de mesures politiques fortes pour stopper l’inflation, nous connaîtrons probablement une ou plusieurs revalorisations du SMIC avant le 1er janvier prochain. Mais comment s’y préparer ?  

Paramétrer le logiciel de paie pour automatiser la mise à jour du SMIC

La revalorisation du SMIC implique de mettre à jour la rémunération des salariés afin que celle-ci ne se retrouve pas en dessous de la valeur du SMIC. Il s’agit d’une charge importante pour l’équipe paie. Bonne nouvelle, de nombreux logiciels de paie proposent de le faire automatiquement.

  • Contrôle de la rémunération de base : le logiciel de paie passe en revue la rémunération des salariés et indique à l’utilisateur, par différentes alertes et garde-fous (par exemple impossibilité de valider la paie), les salariés dont la rémunération serait en dessous du SMIC.
  • Modification automatique des salaires de base des salariés au SMIC.
  • Modification automatique de la rémunération des alternants.

Si ce n’est pas le cas, nous vous conseillons de vous rapprocher de votre SIRH ou éditeur de solution de paie.

Budgéter les éventuelles augmentations

Même s’il ne s’agit que de prévision et que nous ne pouvons pas déterminer à l’avance l’inflation que nous connaîtrons sur le second semestre 2022. Nous vous conseillons d’ores et déjà d’anticiper et de budgéter de nouvelles augmentations du SMIC.

Si nous nous basons sur la tendance du 1er semestre 2022, l’augmentation de l’indice des prix à la consommation passe la barre des 2% tous les trois mois. Nous devrions donc avoir une nouvelle augmentation du SMIC en octobre ou novembre 2022.

À lire également :

Réformer le système de rémunération

Dans certaines entreprises, la rémunération des salariés évolue en fonction de l’augmentation du SMIC afin de conserver l’écart de rémunération entre les salariés non qualifiés ou ceux qui disposent d’une qualification supérieure. Ce système de rémunération permet de maintenir le pouvoir d’achat de tous les salariés et non pas seulement ceux rémunérés au SMIC.  

Toutefois, les importantes revalorisations du SMIC connues en 2022 (4,7 % depuis le 1er janvier 2022) peuvent impacter fortement la masse salariale et ainsi la santé financière de l’entreprise et notamment dans les petites structures et les secteurs déjà très touchés par la crise sanitaire et géopolitique.

Par ailleurs, la loi pour le pouvoir d’achat proposée par le gouvernement ne prévoit pas de mesures fortes pour aider les entreprises, et notamment les petites entreprises, à supporter le coût de l’augmentation du SMIC.

Même s’il s’agit d’une décision très délicate en période de crise où le pouvoir d’achat des Français est très impacté, il est peut-être temps de réformer le système de rémunération dans l’entreprise. Quelques pistes de réflexion :

  • Gel des augmentations en cours d’année.
  • Plafonnement des augmentations.
  • Indexer l’augmentation des rémunérations supérieures au SMIC à un autre paramètre que le SMIC.

Historique du SMIC des 10 dernières années

Date d’effet Taux horaire Salaire mensuel brut
01/08/2022 11,07 1 678,95
01/05/2022 10,85 1 645,58
01/01/2022 10,57 1 603,12
01/10/2021 10,48 1 589,47
01/01/2021 10,25 1 554,58
01/01/2020 10,15 1 539,42
01/01/2019 10,03 1 521,22
01/01/2018 9,88 1 498,47
01/01/2017 9,76 1 480,27
01/01/2016 9,67 1 466,62
01/01/2015 9,61 1 457,52
01/01/2014 9,53 1 445,38
01/01/2013 9,43 1 430,22

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article