fbpx

Avec l’entrée de Joséphine Baker au Panthéon : Emmanuel Macron veut un “symbole de la France réconciliée”

https://www.novethic.fr/fileadmin/josephine-baker-legion-honneur-AFP.jpg

Publié le 23 août 2021

La résistante et artiste franco-américaine, Joséphine Baker entrera au Panthéon en novembre 2021. Elle deviendra ainsi la toute première femme noire à y faire son entrée. Ce sera seulement la sixième femme panthéonisée.

À la suite d’une pétition qui avait récolté près de 38 000 signatures, Emmanuel Macron a annoncé, dimanche 22 août que Joséphine Baker entrera au Panthéon le 30 novembre 2021. Cette annonce a été accueillie avec joie par la famille de l’artiste franco-américaine qui œuvrait en ce sens depuis 2013.

Joséphine Baker, grande artiste de l’entre-deux-guerres, résistante, militante contre le racisme, a débarqué à Paris à l’âge de 19 ans. Repérée par un producteur, elle a contribué à populariser la culture noire américaine en France. Elle est devenue l’une des plus grandes icônes du cabaret. Elle obtient la nationalité française en 1937 grâce à l’un de ses cinq mariages. Elle adoptera 12 enfants.

Outre sa carrière de chanteuse de cabaret, Joséphine Baker est reconnue pour sa contribution à la résistance pendant la seconde guerre mondiale. Elle combattra aux côtés du capitaine Jacques Abtey. Elle sera agent de renseignement et partira en mission à l’étranger au profit de la Résistance. Plus tard, elle deviendra sous-lieutenant des troupes féminines de l’armée de l’air française.

Elle sera décorée de la Légion d’Honneur, de la Médaille de la résistance et de la Croix de guerre. “J’ai fait ce que je devais faire… Devinez… J’ai chanté de temps à autre mais surtout je faisais de la Résistance”, commentera-t-elle plus tard à propos de son engagement.

Sixième femme au Panthéon

Son entrée au Panthéon est considérée comme une victoire par de nombreuses personnalités. Élisabeth Moreno, la ministre de l’Égalité femme-homme, la décrit comme “une artiste talentueuse, militante infatigable et humaniste”.

Avant Joséphine Baker, seules cinq femmes, sur 80 personnalités, ont été enterrées au Panthéon. La première l’a été pour des raisons peu féministes. Il s’agit de Sophie Berthelot en 1907, femme du chimiste Marcellin Berthelot. Celui-ci souhaitait dans ses dernières volontés, que sa femme soit enterrée avec lui.

Il faut attendre 88 ans, en 1995, pour que la première femme panthéonisée en raison de ses propres succès entre dans le mausolée républicain. Ce fut Marie Curie, prix Nobel de physique et de chimie, qui y entra accompagnée de son mari, Pierre Curie. En 2015, suivent deux résistantes Germaine Tillion, ethnologue, et Geneviève de Gaulle-Anthonioz, à l’occasion de l’anniversaire de la fin de la deuxième guerre mondiale. Enfin, Simone Veil est la cinquième femme à entrer au Panthéon en 2017

D’après le média “Monde des grandes écoles”, Joséphine Baker ne sera pas la dernière. L’Élysée aurait lancé le processus de concertation pour la panthéonisation de Gisèle Halimi, avocate reconnue pour les droits des femmes.

Sasha Laurelut-Dupin

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article