fbpx

Bitcoin vs écologie : et si un Carbon coin sauvait le climat ?

L’avenir du Bitcoin, et plus considérablement des cryptomonnaies, réside-il dans un ouvrage relatives au science-fiction ? Dans son nouveau roman, paru dans environ 10 ans, The Ministry for the Future , l’auteur multi-primé Kim Stanley Robinson met sur la scène une cryptomonnaie baptisée Carbon engrois.   Une monnaie virtuelle qui permettrait de rétribuer les initiatives de réduction des gaz dans effet de serre. Aussi bien la reforestation, la séquestration relatives au carbone, que l’agriculture biologique dans son plantation.

Le taux imaginé par l’auteur se révèle être d’une pièce pour fournir une tonne de CO2 éliminée. S’échangeant en ce qui concerne un marché dans devises, le Carbon coin participe en conséquence à l’éradication un ensemble de émissions de graphite. Le tout, dans un domaine où les citoyens et l’ensemble de ce système économique international s’activent à combattre contre le réchauffement.

Cette idée ne serait-elle pas adaptable sur la scène internationale actuel, alors succinct l’impact écologique touchant à Bitcoin, n°1 un ensemble de cryptomonnaie, fait rencontre? La semaine passée, le patron concernant le Tesla Elon Musk annonçait même que ton entreprise n’accepterait bien plus cette cryptomonnaie pour l’achat de ses voitures électriques. Le “minage” touchant à Bitcoin nécessite de fait beaucoup d’électricité (0, 5 % de la absorption mondiale selon les estimations), dont la plus large part est issue de combustibles fossiles (charbon, pétrole, gaz).

Un Carbon engrois aussi sûr succinct le dollar

Pour l’heure ce Carbon engrois n’existe que avec cette oeuvre touchant à science fiction. Afin de qu’elle se passe, il faudrait par rapport aux banques centrales des quatre coins du gobe acceptent de souligner cette monnaie, fabriquant de l’argent novice ou émettant un ensemble de obligations pour les plans de développement pérenne. Et faudrait réaliser du Carbon engrois une valeur également sûre que l’or ou le dollar. Ce qui n’est distinctement pas à l’ordre du jour.

Cependant l’idée n’est point si farfelue, de ce moins pas particulièrement certains projets dans géo-ingénierie . Sos climatique faisant, estime l’auteur, nous n’aurions même pas grand chose dans perdre à expérimenter une telle solution.

“Ce se situerait compliqué et désordonné, bien sûr, mais point aussi compliqué & désordonné qu’un changement d’extinction de foule. ”

Kim Stanley Robinson, dans la tribune publiée via Bloomberg.

À REGARDER AUSSI: Derrière Bitcoin et Ethereum, les cryptomonnaies au succès sinoque

D’autres cryptos plus écolos sommaire le Bitcoin

L’ouvrage au sein de Kim Stanley Robinson est d’ailleurs instigué d’une proposition convenablement réelle de Delton Chen, ingénieur affable et géo-hydrologue laquelle a cofondé le  projet Global Carbon Reward . Celui-ci imagine aussi notre monnaie basée sur un contrôle des émissions de carbone. Celui-ci envisage qu’un société international crée une devise en question & certifie les séquestrations de carbone. Dans l’avenir, Delton Chen espère même expérimenter son idée grace à un gouvernement volontaire. Par exemple, un Land insulaire directement menacé par le réchauffement climatique.

Ce concept de Carbon engrois intéresse également pour les autres auteurs et économistes. Le Centre aérospatial allemand (DLR)  imagine pour ne citer que cela une surtaxe au sein du dioxyde de graphite, via une monnaie virtuelle.

Si une absoluité centrale soutenait la monnaie carbone, personnes pourrait même improviser quelle existe sasn plus blockchain. En traînant, d’autres cryptomonnaies plus précisément écologiques que un Bitcoin, elles, se trouvent déjà. Nous vous en votre for intérieur en parlerons prochainement…

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article

|

Partagez cet article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur pinterest
Partager sur email

Soyez-les premiers à diviser les accidents par 2 en 24 mois

Jours
Heures
Minutes
Secondes