fbpx

[Bonne Nouvelle] La Vendée entend planter un million d’arbres dans le cadre de son plan biodiversité et climat

https://www.novethic.fr/fileadmin/Le-Poire-sur-Vie-2.jpg

Publié le 23 mai 2021

ENVIRONNEMENT

La Vendée voit les choses en grand : dans le cadre de son plan Climat et biodiversité, le département entend planter plus d’un million d’arbres. Les agriculteurs seront invités à prendre part au projet. Si le projet doit permettre de protéger la faune et la flore locale, l’objectif est aussi de capter 5 550 tonnes de carbone chaque année. 

Ils sont les premiers arbres qui cachent la forêt. Le 22 mars, près de 4 500 jeunes pousses ont été mises en terre dans la commune vendéenne d’Essarts-en-Bocage. Et ce n’est qu’un début : quelque 300 000 arbres devraient prochainement recouvrir la parcelle de 1 500 m2. Le projet s’inscrit au cœur du plan Biodiversité et climat adopté par le département en septembre 2020. L’objectif est ambitieux : il envisage de planter 1,1 million d’arbres d’ici à 2023.

L’une des priorités du projet est de préserver la faune et la flore locale. Les essences ont été choisies avec soin. Chaque zone géographique, du Marais breton au Marais poitevin, en passant par les bocages et les littoraux, recevra des plantations d’arbres et d’arbustes spécifiques à son milieu naturel. “Chêne, érable, charme, châtaignier, cormier, prunellier, prunier, noisetier, sureau, frêne, merisier, orme, tilleul, genet, fusain ou encore houx : le département a fait le choix d’y planter exclusivement des essences locales“, a indiqué le président du conseil départemental de la Vendée, Yves Auvinet, à Ouest-France.

Capter du carbone

Les agriculteurs seront invités à prendre part au projet. Environ 200 000 arbres et bosquets seront plantés à partir de cet automne en lien avec les exploitants volontaires pour améliorer le bien-être des animaux et bénéficier du travail des insectes pollinisateurs. Dans ce cadre, les agriculteurs bénéficieront d’une aide financière pour les travaux et l’achat des plants. Mais l’objectif est aussi de capter du carbone. Selon le conseil départemental, le projet permettrait de stocker chaque année “entre 3 300 et 5 550 tonnes de CO2“.

Le Plan Vendée Biodiversité et climat entend également développer la transition énergétique du département en créant 55 000 m2 de panneaux solaires et sensibiliser 25 000 jeunes par an à la biodiversité, et réduire la consommation. “C’est un plan ambitieux pour notre territoire et qui s’étend sur trois ans avec 62 solutions concrètes et opérationnelles en faveur de la transition écologique, environnementale et énergétique“, explique le Département, qui s’est donné les moyens de sa réussite : 50 millions d’euros seront investis sur trois ans.

 Pauline Fricot, @PaulineFricot

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article