fbpx

[Bonne nouvelle] Venise bannit les bateaux de croisière de son centre historique

https://www.novethic.fr/fileadmin/Venise-tourisme-de-masse-istock.png

Publié le 28 mars 2021

ENVIRONNEMENT

C’est une décision historique. Les bateaux de croisière, symbole de la pollution et du tourisme de masse, ne pourront plus accoster dans le centre historique de Venise. Le gouvernement italien souhaite préserver la cité des Doges de ces géants des mers. Une bonne nouvelle pour les habitants et les associations écologistes qui se battaient depuis des années pour cette mesure. 

Finito ! Le gouvernement italien vient d’annoncer que les paquebots ne pourront plus approcher de l’iconique Place Saint Marc à Venise et seront pour l’instant contraints de jeter l’ancre au port industriel de la ville. C’est une décision prise “afin de protéger un patrimoine culturel et historique qui appartient non seulement à l’Italie, mais au monde entier”, ont déclaré les ministres de la Culture, du Tourisme, de l’Environnement et des Infrastructures, dans un communiqué commun.

Cette annonce est une victoire pour les habitants et les associations écologistes qui dénonçaient depuis des années l’impact des paquebots sur la cité des Doges. En juin 2019, un de ses géants des mers avait perdu le contrôle et heurté les quais de la ville historique. Si l’accident n’avait pas provoqué de décès, il avait relancé le débat sur la présence de ces paquebots dans la cité. Ces bateaux de croisière, en plus d’être dangereux et polluants, déversent chaque année des millions de touristes qui foulent le sol de Venise participant ainsi au tourisme de masse qui dégrade son écosystème. Si les autorités réfléchissaient depuis quelque temps déjà à l’interdiction des bateaux en centre-ville, le Covid-19 a permis d’accélérer le processus.

Un nouveau terminal hors de la lagune

Lors du premier confinement de mars 2020, les habitants et les autorités avaient redécouvert les bienfaits  d’une ville vidée de ses touristes. “Tout le monde remarque maintenant la différence par rapport à avant et il ne fait aucun doute qu’une fois l’urgence du Coronavirus surmontée, le problème d’une Venise moins obstruée, plus propre plus protégée dans son intégrité se posera inévitablement (…)”, soulignait le journal local La Nuova di Venezia e Mestre. Débarrassées des bateaux, les eaux de la Cité des Dosges avaient en effet retrouvé leur transparence et leur calme. 

Les bateaux devront donc désormais être arrimés sur les quais du port industriel. Mais cette solution n’est que temporaire, souligne le gouvernement italien. Ce dernier a “lancé un appel à contribution” pour trouver “une solution définitive au problème de la circulation des gros navires à Venise” en créant un nouveau terminal hors de la lagune de la ville historique. Ce dernier devrait demander un investissement de 41 millions d’euros. 

Marina Fabre, @fabre_marina avec AFP

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article