La COBEL Academy propose différentes dates et formats de Webinaires & Master Class

Bras de fer entre les propriétaires du lieu et la ville de Paris pour la porte du Bataclan



Creative Commons - Pixabay

Creative Commons – Pixabay

Une œuvre symbolique qui a rapidement suscité l’appétit de ceux qui y ont vu un profit. « Volée, retrouvée en Italie, la porte du Bataclan fait désormais l’objet d’un âpre contentieux juridique. Un pourvoi en cassation en cours porte sur la restitution judiciaire de l’ancienne issue de secours, peinte par l’artiste Banksy après l’attentat du 13 novembre 2015. Le conflit oppose d’un côté les propriétaires de l’immeuble de la salle de spectacle, et de l’autre la Ville de Paris, devenue gestionnaire de son fonds d’exploitation. Particuliers et municipalité se disputent la propriété de la porte, sur laquelle figure un pochoir représentant une jeune fille en pleurs, en hommage aux victimes de l’attaque terroriste » raconte Le Monde .

En janvier 2019, trois hommes équipés d’une disqueuse avaient coupé très rapidement les gonds de la porte avant de l’emporter. « La porte a été retrouvée le 10 juin 2020 par les enquêteurs du 2e district de police judiciaire, intacte et cachée dans une grange, en Italie. Huit hommes âgés de 31 à 58 ans sont renvoyés le 8 juin devant le tribunal correctionnel de Paris pour « vol et recel en réunion », soupçonnés d’avoir participé au vol, au transport ou au transfert du précieux objet en Italie, pour des motifs qui n’ont pas été complètement éclaircis. Suspecté d’avoir commandité le vol, un Lyonnais au profil étonnant, riche à millions grâce au Loto selon lui, affirme qu’il a été mis devant le fait accompli par ses amis de jeunesse » continue le quotidien.

Le juge chargé de l’affaire a ordonné que la porte soit restituée au représentant des propriétaires de l’immeuble. Une décision contestée par l’autre partie civile, la société d’exploitation qui était celle du groupe Lagardère et est désormais sous contrôle de la société anonyme du Palais Paris-Bercy, et donc de la ville de Paris. « C’est donc cette dernière qui cherche désormais à récupérer la porte du Bataclan, en contestant l’ordonnance de restitution du juge d’instruction. Objectif : éviter la revente de l’œuvre de Banksy, pour l’intégrer à un musée en mémoire des victimes des attentats. Cette demande de restitution a essuyé un premier refus du juge. La cour d’appel de Paris a confirmé le refus, selon un motif purement procédural : l’appel contre le refus d’ordonnance de restitution a été interjeté un jour après le délai de dix jours prévu par la procédure pénale. « Irrecevabilité par tardiveté », a tranché la chambre de l’instruction, dans son arrêt du 14 avril » raconte Le Monde. Estimée pour l’heure jusqu’à un million d’euros, la porte n’a pas terminé d’aiguiser les appétits.

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article

Les dernières publications :