La COBEL Academy propose des Webinaires & Master Class

Canicule : les risques sur la santé des pics de chaleur


Creative Commons - Pixabay

Creative Commons – Pixabay

Difficile de ne pas avoir remarqué que nous vivons une canicule précoce. Autant parce qu’on la ressent que par le traitement médiatique très abondant : le sujet est partout. Mais malgré cela, des incidents voire des morts évitables sont toujours observées durant ces périodes. Alors qu’il existe des habitudes simples à prendre pour éviter d’aller mal. Et si nous les connaissons tous, nous pouvons avoir tendance à les croire réservés aux autres.
 
Quand la température dépasse les trente degrés, mais encore plus quand elle dépasse celle du corps, les réactions de ce dernier sont à surveiller. « Pour réguler sa propre chaleur, le corps humain met en place des mécanismes qui lui demandent non seulement de l’énergie, mais aussi de grandes facultés d’adaptation. C’est la raison pour laquelle les personnes âgées ou affectées de pathologies chroniques, les enfants, les nourrissons ou encore les femmes enceintes figurent parmi les personnes plus fragiles face à ces événements », explique France Info. 
 
Avec justesse, l’article de la chaine d’info publique s’empresse de rappeler que tout le monde est concerné par les risques et qu’il faut être particulièrement vigilant. Sans paniquer pour autant, l’idée est plutôt de s’habituer à changer quelques habitudes lors des périodes de fortes chaleurs. Télétravailler si cela est possible et à défaut adapter les tâches à accomplir, lieux de travail ou horaires. Il faut aussi éviter le sport trop intense lors des pics. Et quoi qu’il arrive boire beaucoup. Des petits gestes que l’on connait mais que l’on a tendance à croire réservés aux personnes vulnérables. 
 
Pour les parents de nourrissons ou enfants de personnes âgées, il peut être utile de garder en tête les symptômes de la déshydratation ou des insolations. Surveiller principalement les pertes de poids rapide, les cernes ou sécheresses ainsi que des urines plus rares. 

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article