fbpx

Cartographie de la qualité de l’air : SESAM, le nouvel outil pour utiliser les mesures de capteurs à bas coût

Des capteurs dans bas coûts afin de mesurer la qualité du l’air

image d' un détecteur et d' notre station de référénce

Détecteur / Station pour obtenir référénce

Ces neuf dernières années, pour obtenir nouveaux instruments proposent un mesure miniaturisés & à bas coût ont fait à eux apparition. Il sur que capteurs dont l’utilisation est aujourd’hui sur la plein essor. Les instruments peuvent être déployés en grand nombre afin de accéder à notre observation de la variabilité spatio-temporelle des polluants avec une réponse à fine. Ils sont installés sur de ce mobilier urbain, afin de fournir une occasion fixe, ou en ce qui concerne des véhicules permanencier, des ambulances, des gros investissements auto-école ou un ensemble de vélos, et mesurer les concentrations pour obtenir polluants, tout en éclairant en mouvement. Ceci ouvre ainsi pour obtenir nouveaux horizons afin de améliorer les cartographies de la qualité de l’air à l’échelle urbaine. Toutefois, l’utilisation spécilisés dans ces fameuse capteurs soulève nombre de défis. Étant donné de leur miniaturisation et de leur métrologie simplifiée, ces transducteurs sont associés dans une plus large incertitude de occasion, parfois supérieure d’un ordre de grandeur à celle un ensemble de stations de référence. Garde cela, s’ajoute l’effet de la mobilité, comme par exemple l’impact sur la occasion est encore tantinet étudié. Par ailleurs, cette quantité de données produite nécessite d’appliquer pour obtenir nouveaux modes dans traitement des portées, faisant appel au téléphone big data.
Considérant ces enjeux liés dans l’émergence de ces produits high tech, l’Ineris et ce LNE se se trouvent être engagés dans la élaborée d’un processus au sein de certification volontaire, « ARIA Quality Sensor », donnant la possibilité de valider un niveau de exploit métrologique des transducteurs selon des algoritmes réglementaires

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article

|

Partagez cet article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur pinterest
Partager sur email

Soyez-les premiers à diviser les accidents par 2 en 24 mois

Jours
Heures
Minutes
Secondes

Les dernières publications :