La COBEL Academy propose des Webinaires & Master Class

Catastrophe nucléaire, risque radioactif et frontières

La revue « Borders in Globalization » publie dans son dernier numéro un article d’Aurélien Portelli et d’Eric Rigaud, enseignants-chercheurs au CRC MINES Paris, qui analyse « The Land of Hope », film réalisé par Sono Sion en 2012. Le scénario évoque les conséquences d’une catastrophe nucléaire fictive qui survient au Japon à la suite de l’accident de Fukushima Daiichi. Choqué par cet accident, Sono Sion a voulu réaliser une œuvre engagée pour susciter un débat public sur l’énergie nucléaire. Pour préparer son film, il a recueilli pendant des mois le témoignage de nombreux habitants de la région de Fukushima. Le cas particulier d’une maison coupée par la frontière qui délimitait le périmètre d’évacuation a suscité l’intérêt du cinéaste et l’a inspiré pour écrire le scénario du film. « The Land of Hope » invite ainsi le spectateur à s’interroger sur le rapport entre frontière, peur de la radioactivité, et rejet des populations fuyant les territoires contaminés, dans un contexte de gestion de crise nucléaire.
Lien pour télécharger le PDF de l’article.

The Land of Hope 1024x565 1
The Land of Hope, Sono Sion, 2012.

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article