fbpx

Changement climatique : Un père de famille en grève de la faim obtient gain de cause

https://www.novethic.fr/fileadmin/papa-on-hunger-strike-Guillermo-Fernandez.jpg

Publié le 14 décembre 2021

ENVIRONNEMENT

Les parents aussi font grève pour le climat. Le Suisse Guillermo Fernandez, père de trois enfants, avait entamé une grève de la faim début novembre pour réclamer que le Parlement belge soit formé aux enjeux climatiques et environnementaux. L’homme de 47 ans a finalement obtenu gain de cause. 

Après 39 jours de grève de la faim et avec 20 kilos en moins, Guillermo Fernandez, un père helvétique de 47 ans, arbore un large sourire. Depuis le 1er novembre, il refusait de se nourrir et se rendait tous les jours devant le Palais fédéral de Berne pour exiger que le Parlement suisse soit formé aux enjeux climatiques. Plus d’un mois plus tard, il obtient gain de cause. Un dialogue centré sur les rapports du GIEC est prévu au Palais fédéral le 2 mai avec le groupe parlementaire sur le climat et les Académies suisses des sciences. 

“Les faits scientifiques indiquent clairement que nous envoyons nos enfants dans ‘un futur infernal’, pour reprendre la formule exacte du Secrétaire Général des Nations Unies, António Guterres. Bon nombre de parlementaires ne semblent pas avoir conscience de cette réalité terrifiante et urgente. Désormais, nous saurons qu’ils savent. Qui sait et n’agit pas pour sauver nos enfants n’est pas légitime pour décider de notre futur et surtout pas celui de nos enfants” a réagi Guillermo Fernandez.

“Prendre des décisions courageuses pour l’avenir de nos enfants”

La présidente du Conseil national suisse, Irène Kälin, a invité l’Académie Suisse des Sciences Naturelles (SCNAT) à organiser une séance d’information et de discussion à l’intention des membres du Parlement, sur les enjeux de l’urgence climatique et environnementale. Ce seront les scientifiques suisses experts du domaine et ayant contribué à la rédaction des rapports internationaux qui en seront chargés. “Ces rapports sont une source fiable et citée à maintes reprises dans le cadre de la problématique climatique. Les parlementaires doivent donc en connaître les résultats rapidement et de première main”, a déclaré Irène Kälin.

Guillermo Fernandez accueille cette décision “avec l’espoir que cela puisse enfin ouvrir un véritable espace de discussion en Suisse et soutenir la capacité des politiques à prendre des décisions courageuses pour l’avenir de nos enfants“. Le père de trois enfants, devenu cet été “gréviste de la faim pour le climat de nos enfants” à temps plein avait reçu le soutien de 26 scientifiques basés en Suisse, membres du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) et de la Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques (IPBES).  

Concepcion Alvarez @conce1

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article

Les dernières publications :