La COBEL Academy propose différentes dates et formats de Webinaires & Master Class

Christiane Taubira s’appuie sur une primaire populaire très contestable


Creative Commons - Pixabay

Creative Commons – Pixabay

Des candidats contre leur gré, une campagne de communication très numérique et à la fin une notation floue : voilà ce qu’on retient de la primaire populaire. Catapultée par les sympathisants de gauche qui sont obnubilés par le rêve d’une candidature unique au détriment des idées très dispersées des camps politiques, l’initiative très contestable a placé Christiane Taubira en tête des notations. Si le nombre des participants est important avec plus de 300 000 personnes comptabilisées, le processus bien que novateur met mal à l’aise. 
« Dans ce jugement majoritaire, Christine Taubira a obtenu la mention bien +, devançant l’écologiste Yannick Jadot (assez bien +), l’insoumis Jean-Luc Mélenchon (assez bien −). L’eurodéputé Pierre Larrouturou (passable +) termine quatrième, devant la socialiste Anne Hidalgo (passable +), et les deux candidates de la société civile, Charlotte Marchandise et Anna Agueb-Porterie » rapporte Le Monde . Dans une vision naïve de la démocratie qui fait d’une moyenne d’avis un consensus, au lieu de demander aux personnes de choisir pour que se dégage une majorité, l’initiative a des airs d’enquête de satisfaction d’une entreprise. Ou de relevé de notes d’un contrôle annuel dans l’Éducation nationale.

Au-delà de cela, c’est surtout le maintien de personnalités qui ne voulaient pas être candidats et d’un programme qui estime savoir ce qu’est la synthèse de la gauche alors même que cette question est à l’origine des divisions qui pose problème. Quant au principe d’estimer que la division de la gauche n’est qu’une question de concurrences entre personnalités, le fait même d’évaluer des personnes avec un même programme pour chercher la meilleure incarnation renforce ce principe. Donnant à l’initiative pour seule ambition celle du meilleur casting. Quand il aurait été certainement plus pertinent de justement poser des questions politiques pour comprendre et faire émerge ce que signifie concrètement être de gauche aujourd’hui.

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article

Les dernières publications :