La COBEL Academy propose des Webinaires & Master Class

Cinq questions à se poser pour innover en formation

format int

L’innovation a le vent en poupe dans tous les domaines ! Bien entendu, la formation ne fait pas exception.

En effet, si vous avez l’habitude de fréquenter les réseaux sociaux, vous avez certainement constaté cette tendance. Les posts sur l’innovation pédagogique poussent comme des champignons et les experts en la matière aussi.

Comme tout concept socialement valorisé, les écueils sont multiples et sa définition loin d’être évidente. C’est pourquoi je vous propose aujourd’hui d’outiller votre regard sur l’innovation pédagogique.

Dans cet article, nous allons nous poser tout un tas de questions sur l’innovation :

  • L’innovation, c’est quoi ?
  • Pourquoi devrais-je choisir une formation innovante pour mes salariés ?
  • Que puis-je proposer ?
  • Comment choisir ?
  • Pour quel public ?

Alors soyez rassurés, il y a certes des questions, mais aussi des réponses.

Sommaire de l’article:

L’innovation, c’est quoi ?

Avant de parler plus précisément de formation, il est important de définir l’innovation au sens large. Voici les éléments qui la définissent :

  • L’innovation vise à modifier quelque chose : un état, une pratique, une méthode … Ce qui implique, en amont, un diagnostic d’insuffisance ou d’insatisfaction.
  • Ce qui est nouveau n’est pas forcément innovant : l’innovation doit être acceptée par les personnes concernées. En d’autres termes, pas d’innovation sans appropriation.
  • L’innovation a une connotation positive. De ce fait, elle doit apporter une amélioration qui doit être reconnue en tant que telle par le collectif.
  • L’introduction d’une innovation dans un milieu donné résulte d’une action transgressive de la part d’un individu ou d’un groupe. En effet, l’innovation est une réponse inattendue, hors cadre, qui ne répond pas aux règles/aux pratiques courantes.

Je vous fais remarquer que tous ces éléments font référence à la notion de milieu. On y reviendra !

Et l’innovation pédagogique alors ?

Les caractéristiques de l’innovation pédagogique

Dans le domaine de la formation (et de l’enseignement), l’innovation pédagogique est liée à la notion de réussite de l’apprenant.

Logique, me direz-vous. Mais il est important de le souligner. Nous verrons plus loin qu’il existe différentes façons d’innover en formation, à plusieurs niveaux du processus d’ingénierie d’un dispositif.

Néanmoins, quel que soit le niveau touché par l’innovation pédagogique, nous veillerons à ce que le changement induit aille dans le sens de cette notion de réussite.

Si nous poussons ce raisonnement jusqu’à la sortie de la salle de formation, qui dit réussite de l’apprenant dit transférabilité des acquis en situation de travail.

Ne l’oublions jamais ! La condition première de l’innovation pédagogique est le respect du principe de transférabilité que nous connaissons si bien dans le domaine de la formation. Paradoxalement, rien d’innovant de ce côté !

À lire également :

À quel niveau de l’ingénierie souhaitez-vous innover ?

L’innovation peut toucher différents niveaux d’un dispositif.

On peut innover en …

  • Imaginant de nouvelles certifications, un organisme de formation présentant une organisation/des locaux/un fonctionnement particulier (niveau institutionnel).
  • Créant un dispositif ou une offre de formation innovante (niveau entreprise/ingénierie de formation).
  • Faisant des choix pédagogiques innovants au sein d’une action de formation (niveau apprenant/ingénierie pédagogique).

Alors, avant de choisir une innovation en particulier, il conviendra de vous demander à quel niveau vous souhaitez innover.

Les formations innovantes, est-ce pour tout le monde ?

Encore un peu de patience avant de passer au choix qui se présente à vous.

En effet, l’une des règles d’or immuables de l’ingénierie est : “l’analyse du public avant tout”. Cette question est fondamentale car les formations innovantes ne sont pas adaptées à tout le monde. Souvenons-nous des caractéristiques énoncées au début de l’article.

L’innovation n’existe pas en soi, elle dépend du milieu dans lequel elle est introduite. De plus, nous avons déjà évoqué le caractère positif de l’innovation, qui doit être acceptée par les personnes concernées.

En conséquence, tous les publics ne sont pas sensibles à l’innovation pédagogique. Il est très important de vérifier ce point avant de se lancer !

Chaque situation sera différente, mais nous pouvons tout de même identifier deux catégories de “bons publics” de l’innovation pédagogique.

Ceux qui aiment l’innovation, encore et toujours

Certaines personnes n’aiment pas le changement. D’autres, à l’inverse, sont toujours curieuses et partantes pour la nouveauté. Or si cette deuxième description vous fait penser à certains de vos salariés, vous avez la chance de disposer d’un public parfait pour des sessions-pilotes de formations innovantes.

Dans tous les cas, il est important de garder à l’esprit qu’une formation innovante demande une certaine ouverture de la part du public visé.

A contrario donc, si vos salariés n’ont pas cette ouverture, le choix d’une formation innovante n’est pas le plus adapté.

À lire également :

Ceux pour qui la formation traditionnelle n’a jamais été la bonne solution

Nous avons tous en tête des publics difficiles à “attirer” en formation.

Parfois par manque d’intérêt ou bien par un jeu de malheureuses associations entre la possibilité d’une formation et les souvenirs d’école.

Dans ce cas, casser les codes de la formation traditionnelle peut être une formidable opportunité à saisir. Voyons ce que l’on peut proposer dans ce cas avec le petit exercice qui suit.

Que puis-je proposer pour innover ?

Nous allons prendre l’exemple d’une action ou d’un dispositif.

Advertisements
edflex inread culture rh

Puisque l’innovation bouleverse les codes de la tradition, commencez par faire la liste des éléments typiques d’une formation dite “classique”. Voici quelques exemples :

  • Une organisation présentielle.
  • Des tables et des chaises.
  • Un tableau blanc.
  • Des supports photocopiés.
  • Des diapositives.
  • Un formateur qui fait des apports.

À présent, amusez-vous à “casser” ces codes. Voici quelques propositions :

  • Une formation multimodale.
  • À distance : des espaces virtuels dans lesquels on peut se déplacer avec son avatar, des communautés apprenantes qui utilisent des outils de gaming comme la plateforme Discord.
  • En présentiel, des espaces physiques extérieurs comme un jardin, ou informels comme un salon.
  • Pour les supports : on peut dessiner le contenu d’une formation. Ou encore le modéliser sur des objets comme par exemple sur des emballages (voire le concept de Re-Sketch Up Box de Sabine Bertrand).
  • Les apports peuvent être portés par une grande diversité de médias et de témoins sous la forme du storytelling (podcast, masterclass, …).
  • Les activités pédagogiques peuvent prendre la forme d’un projet, d’un jeu théâtral, d’une activité artistique, d’une expérience en réalité virtuelle ou augmentée …

Il ne s’agit là que d’un jeu pouvant vous aider à trouver des idées innovantes pour vos formations. Cette exploration sera peu concluante si elle n’est pas consolidée par une démarche d’ingénierie adaptée.

Dans tous les cas, en bouleversant les codes traditionnels de la formation vous arriverez sans doute à toucher des publics habituellement réfractaires à celle-ci !

Comment choisir une formation innovante ?

comment choisir formation innovante criteres definition sujet

Pour bien choisir une formation innovante, il faut adopter trois réflexes :

  • Établir la valeur de l’innovation dans votre organisation.
  • Effectuer une veille pédagogique en dehors des périodes “de commande”.
  • Analyser les besoins en innovation au moment de la commande.

Une valeur relative qu’il faut établir dans chaque organisation

Il y a encore quelques années, lorsqu’un client me demandait une formation innovante, je fonçais tête baissée et les yeux pleins d’étoiles. Il m’est arrivé plusieurs fois de partir très très loin dans mes propositions … et d’être déçue. En effet, certains clients faisaient marche arrière après avoir pris connaissance de ma proposition, simplement parce qu’ils n’étaient pas prêts !

J’en ai donc tiré une leçon précieuse : ce qui est innovant pour les uns ne l’est pas pour les autres. Pour certains, sortir de la configuration du cours magistral, donnez la parole aux participants ou encore proposer une vidéo c’est déjà de l’innovation !

C’est pourquoi aujourd’hui, lorsqu’un client me demande un dispositif innovant je commence par lui poser trois questions magiques :

  • Qu’est-ce que pour vous un dispositif innovant ?
  • Quels types de formations sont proposés aujourd’hui à vos salariés ?
  • Sur une échelle de 1 à 10 (10 étant : allons-y à fond, jusqu’aux étoiles), jusqu’où me permettez-vous d’aller dans ma proposition ?

Vous aussi, vous pouvez vous poser ces questions.

Pour bien choisir une formation innovante, commencez donc par définir ce qu’est l’innovation pédagogique dans votre organisation et procédez à un état des lieux de vos pratiques pour savoir d’où vous partez.

Si vous partez de loin, au moins vous êtes fixés. Pour que votre public accepte le dispositif, vous savez désormais qu’il vaut mieux procéder progressivement, par petits pas.

Effectuer une veille pédagogique

Dans cet article, je vous ai cité quelques exemples d’innovations dont on parle dans l’actualité de la formation au moment où je vous écris.

Néanmoins, le monde de la formation est dans une dynamique d’évolution continue. C’est pourquoi le meilleur moyen de bien choisir une formation innovante est d’effectuer une veille pédagogique permanente.

Vous trouverez dans les réseaux professionnels des personnes et des structures à suivre. Certains grands groupes investissent de façon importante dans l’innovation pédagogique et pourront vous inspirer également.

Aussi, ne vous limitez pas aux professionnels de la formation. La plupart du temps l’innovation “vient d’ailleurs”. Il y a donc des mondes parallèles à suivre ! Celui des médias, des nouvelles technologies, de la créativité …

Quelle que soit la direction que vous choisirez de prendre, votre veille sera plus efficace si elle se fait au quotidien, et de façon totalement déconnectée du besoin conjoncturel.

Eh oui, on ne fait pas de bonnes courses lorsque l’on remplit son caddie le ventre vide !

À lire également :

Analyser le besoin en innovation

Voyons ici l’idée d’opportunité de l’innovation dans un premier temps et celle de la nature du besoin par la suite.

L’opportunité du besoin en innovation

Ce n’est pas parce que l’on choisit une formation innovante que l’analyse du besoin n’est plus nécessaire. Bien au contraire ! Nous avons une double analyse à réaliser : l’analyse du besoin de formation et l’analyse du besoin d’innovation !

Souvenez-vous : innovation et nouveauté ne sont pas des synonymes. L’innovation est un changement accepté et positif dans une situation qui présente une lacune, un défaut, un problème. Il convient donc d’interroger le besoin en ce sens :

  • Vos salariés accepteront-ils cette innovation ?
  • Vient-elle répondre à un problème, une insatisfaction … ?

Si vous obtenez une seule réponse négative, mieux vaut passer votre chemin pour cette fois-ci.

L’innovation et la nature du besoin

Je ne vais pas vous citer à nouveau la définition de l’innovation. Néanmoins vous remarquerez que cette définition est une véritable clé de compréhension !

Last but not least, cette précieuse définition nous permet de réfléchir à la nature du besoin.

En effet, de par ses caractéristiques, l’innovation pédagogique répond plus fréquemment à un besoin d’acquisition qu’un besoin de perfectionnement. Se joue ici la notion de changement. Dans l’acquisition celui-ci est plus important, tandis que dans un dispositif de perfectionnement c’est plutôt la consolidation qui est visée.

Un dernier conseil pour la route …

Si j’avais un seul conseil sur l’innovation pédagogique à glisser dans vos valises, ce serait d’innover raisonnablement.

Qu’entends-je par là ? Je vous suggère tout simplement d’adopter une approche écologique de l’innovation pédagogique :

  • Innover seulement si vous constatez un besoin d’innovation.
  • Ne pas vous laissez pas éblouir par les multiples solutions sans en avoir analysé la pertinence.
  • Ne jamais innover seuls : discutez-en avec vos collègues et vos salariés. C’est fondamental pour introduire l’innovation dans un milieu. Et discutez également avec des acteurs externes : homologues, prestataires, experts …

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article