fbpx

Comment améliorer votre anglais des affaires

Chroniques d’experts

Carrière

Le 27/06/2021

© Getty Images


Temps de lecture : 3 minutes

Voici comment y parvenir en suivant ces sept principes clés.

Parler anglais au travail est plus que jamais une nécessité alors que les entreprises disposent d’équipes de plus en plus internationales. EF Education First publie chaque année la plus grande étude mondiale sur la maîtrise de l’anglais dans divers pays et secteurs. Au fil des ans, nous avons constaté que la compétence en anglais d’un pays était étroitement corrélée aux indicateurs d’innovation et au bien-être économique global. Nous avons compilé les enseignements de notre travail et les avons résumés en sept conseils :

Fixez-vous des objectifs spécifiques. On apprend mieux quand on a défini des objectifs spécifiques qui sont à la fois ambitieux et atteignables. Il est également impératif de vous fixer une deadline précise. « Je veux pouvoir faire une présentation en anglais » est trop vague. A la place, dites : « Je veux être suffisamment à l’aise pour pouvoir faire une présentation de dix minutes en anglais traitant d’objectifs de vente, et ce avant la fin décembre. »

Créez des habitudes. Trouvez un moyen de pratiquer votre anglais tous les jours ou toutes les semaines. Les efforts réguliers créent une dynamique et des habitudes d’apprentissage. Essayez de lire un article spécialisé par jour, de faire une présentation en anglais une fois par semaine, ou de rédiger en anglais des updates hebdomadaires pour votre équipe.

Croyez en vous. Les apprenants qui croient en leur propre efficacité sont plus disposés à s’attaquer à des tâches ardues. Demandez-vous si vous croyez pouvoir atteindre vos objectifs. Si ce n’est pas le cas, revoyez vos objectifs à la baisse.

Prenez du plaisir à apprendre. Les personnes qui adoptent une attitude positive à l’égard de l’apprentissage de l’anglais font davantage d’efforts et apprennent plus que les individus qui ont une attitude négative. Si vous redoutez le moment de vous mettre au travail, repensez votre approche. Soyez imaginatif : lisez la version anglaise de votre livre préféré ou inscrivez-vous à un cours de cuisine en anglais.

Utilisez des contenus anglophones authentiques. Les émissions télévisées, les podcasts et les conférences TED vous confrontent à la langue anglaise dans son contexte d’origine. Ils vous préparent mieux aux situations de la vie courante, et sont plus agréables que les contenus strictement éducatifs.

Rejoignez une communauté d’apprentissage qui soit positive. S’il existe sur le marché de très bonnes applications d’apprentissage linguistique, les apprenants tirent toujours profit d’un vrai professeur et d’une communauté d’apprentissage qui les soutient. Les enseignants aident les étudiants à définir des objectifs réalisables et à surmonter les obstacles qui apparaissent inévitablement. Les camarades de classe créent un sentiment de responsabilité et donnent l’impulsion amicale dont les étudiants ont besoin pour maintenir le cap.

Demandez du feed-back. Un feed-back rapide et fréquent a un énorme impact sur l’apprentissage. Demandez des retours à vos enseignants et mentors lorsque vous répétez un discours ou que vous travaillez sur une proposition commerciale d’enjeu majeur.

Les conclusions de nos recherches sont encourageantes : avec de la patience, des objectifs réalistes et une bonne communauté d’apprentissage, il est possible, y compris pour des adultes très occupés, de maîtriser la « lingua franca » du monde.

Je suis déjà abonné, je me connecte

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article

Les dernières publications :