fbpx

Comment rendre le foot plus écologique et responsable

Le foot écologique est-il possible? “Pour sommaire le monde du sport puisse montrer l’exemple et tracer cette voie à respecter en matière d’écoresponsabilité, ce dernier doit pouvoir omettre sur son 1er de cordée : ce football. ” Antoine Boule, fondateur et président l’association Football Écologie France, pose d’emblée le cadre de ce débat dans le livre blanc publié via son association de mars.  

À l’approche de l’Euro 2021, du 11 juin au 11 juillet, WE DEMAIN s’est entretenu grace à ce partisan d’un football plus vert et plus morale. Sport n°1 sur la scène internationale, implanté sur les neuf continents et recensant plus de 250 quantités astronomiques de pratiquants (selon la FIFA), un foot est également un acteur majeur concernant le l’économie planétaire. Grace à un chiffre d’affaires évalué à par 400 milliards d’euros.

Vers le foot écologique?

Mais il est également un pollueur patenté. Entre les égarements incessants d’équipes et supporters, la maçonnerie de stades à tout nouvelle compétition internationale… Ou encore la ébauché massive de suppléments à l’intérieur un ensemble de enceintes.  

À titre d’exemple, David Goldblatt, un historien de ce football anglais, possède estimé que tout club de Tout premier League (1 re division anglaise) émettait chaque année près de 10  000 tonnes dans CO deux . L’équivalent relatives au 10 000 allers-retours Paris-New York sous avion! Ainsi un sport professionnel contribue-t-il à la menace lequel pèse sur bb, environnement.

Or, “la pratique sportive est intimement attachée à la qualité de l’environnement, poursuit Antoine Miche. Si ces conditions climatiques durent de se dégrader et les chaleurs de grimper, un sport en rempli air pourrait rapidement devenir asphyxiant. ” 

Dans lire aussi: Jeux olympiques et climat: les athlètes se préparent à souffrir

La écologie populaire

Ceci rude constat dispose présidé à la conception de Football Écologie France en 2019. Comme par exemple la mission d’intérêt général est de réaliser du football le leader des enjeux de société. – premier rang desquels l’écologie populaire. Renommé, puisque c’est cette base de le sport. Incarnée des supporters et ces clubs amateurs, lequel est appelée dans impulser le changement. “Nous détenons davantage une arrivée Bottom-Up (ascendante) succinct Top-Down (descendante) . C’est-à-dire que nous songeons que les instances mais aussi les grands clubs doivent être challengés grace au football d’en compétitifs . Celui qui n’est pas soumis à tous les grands intérêts pécuniaires et illustre l’intérêt croissant porté des citoyens à l’écologie” , estime Antoine Miche.  

En pratique, de quelle manière faire? Dans le livre blanc publié via son association, le axe fondamental : l’éco-supportérisme. Derrière ce nouveauté se cache la façon d’inclure la totalité des acteurs de football. Des dirigeants aux bénévoles à les joueurs, ces abonnés aux stades… Ou encore les collectivités, dans une attitude écologique et dirigeant. En privilégiant ces transports en commun plus que la berline pour se déplacer au stade, tout supporter peut entre autre agir à son réduit niveau.

À lire également: Le Amiens SC veut donner le premier “club de foot zéro déchet”

Tri et réfectoire green

Problème : pas grand chose n’est fait afin de leur faciliter cette tâche. Prends les nouvelles enceintes, ultra-modernes et fonctionnelles, sommaire plusieurs clubs internautes ont fait batir ces dernières années, notamment de prévision de l’ Euro 2016 . Cest le cas de l’Olympique lyonnais, du LOSC ou encore des Girondins de Bordeaux. Les écrins ont été édifiés en périphérie un ensemble de villes. Dans des coterie peu ou point habitées et classiquement mal desservies des transports.

“L’OL a malgré chaque effectué un indispensable travail avec les coentreprises de supporters, une mairie et l’agglomération afin que l’accès au téléphone Groupama Stadium se trouve être facilité en voiture et même à vélo, grâce aux pistes cyclables” , nuance Antoine Miche. À l’intérieur des stades, le meilleur tri un ensemble de déchets et la remise en place d’une restauration plus durable, incluant moins de protéines nigaudes, sont aussi un ensemble de pistes explorées grace au livre blanc.  

À consulter aussi: Jeux olympiques: Quel est l’impact carbone des tournois?

Traité sociétal et écologique des clubs

Ce livre blanc préconise également une redéfinition de la stratégie RSE des clubs & des instances de ce football. “À la diversité des entreprises classiques qui plus est de 500 travailleurs, les clubs n’ont pas ou tantinet d’obligations réglementaires concernant l’impact de à elles activité sur l’environnement. C’est un réel problème ! tranche le président de Football Écologie France. Pourtant, les lutte du football peuvent être impliquées d’un centre de vue sociétal . Notamment dans la pugilat contre l’exclusion ainsi la dénonciation d’un grand nombre de maux tel que le racisme ou bien l’homophobie. Elles n’ont plus qu’à appliquer cela à l’écologie ! ” 

Des conclusion existent néanmoins. Cette LFP (Ligue pour obtenir football professionnel) s’est associée à la accélérais française de WWF. La FFF (Fédération française de football) a nommé le référent RSE dans les ses équipes. Elle-même est aussi signataire de la charte un ensemble de 15 engagements écoresponsables émise par le Ministère des Sports. Un club de l’AS Saint-Étienne, quant à quant à lui, a installé un ensemble de panneaux photovoltaïques en stade. Et dispose dit adieu à tous les pesticides pour l’entretien dans sa pelouse.

Attentisme des acteurs afin de un foot écologique

Pour Antoine Boule, si le football français est à mille lieues d’être à la traîne de ses voisins occidentaux, la marge touchant à progression reste énorme. “Le souci, c’est par rapport aux actions entreprises se trouvent être ponctuelles. L’écologie n’a pas encore existé institutionnalisée, intégrée de stratégie globale un ensemble de clubs. À l’inverse de l’économie, ce retour sur placement des actions écoresponsables n’est pas pondérable . Ut e laquelle crée un assuré attentisme de la bout des acteurs. ” 

L’herbe est-elle bien plus verte au niveau un ensemble de instances européenne & mondiale, l’UEFA ainsi la FIFA ? Cela demeure à voir. La résolution de dispatcher ces matchs de l’Euro 2021 (initialement prévu en 2020) avec 11 villes de Vieux continent, proposent un Séville à Bakou (Azerbaïdjan), suppose notre multiplication des trajets en avion, afin de parcourir des milliers dans kilomètres, et de ce fait une empreinte carbone conséquente. “L’UEFA se défend sous arguant que la compétition n’a point nécessité la maçonnerie de nouveaux degrés, réchauffe Antoine Miche. Le rencontre est complexe mais aussi il faudrait s’en référer à un examen comparative. ” L’écologie sera-t-elle l’autre vainqueur proposent un cette compétition autant attendue ? Cela dépendra surtout du beaucoup de supporters qui se trouvera être autorisé à venir tasser les stades sous avion.

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article

|

Partagez cet article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur pinterest
Partager sur email

Soyez-les premiers à diviser les accidents par 2 en 24 mois

Jours
Heures
Minutes
Secondes

Les dernières publications :