La COBEL Academy propose des Webinaires & Master Class

Congés illimités, vraie bonne idée ou doux fantasme ?

format int

Par quels biais, les entreprises peuvent-elles améliorer l’expérience collaborateur ?

Bien avant les premiers jours de la crise sanitaire liée au Covid-19, la question, mais surtout l’importance, de l’expérience collaborateur émergeait tout doucement au sein du marché du travail français.

Avec l’arrivée des nouvelles générations, et principalement la génération Z, les attentes des salariés se sont profondément transformées. D’une sécurité de l’emploi et de l’attention toute particulière portée aux rémunérations, les collaborateurs sont désormais à la recherche d’une meilleure qualité de vie au travail.

Exacerbé par les restrictions de la pandémie, le mal-être s’est accru au cours de ces derniers mois et les collaborateurs souhaitent désormais travailler autrement, donner un véritable sens à leur vie professionnelle tout en préservant leur vie personnelle au mieux.

Et parmi les différentes actions contribuant à améliorer l’expérience collaborateur, et par là même à fidéliser les talents, nous pouvons citer les congés illimités. Mais est-ce une si bonne idée ? Est-ce réellement réaliste ?

C’est ce que nous tenterons de déterminer tout au long de notre article !

Sommaire de l’article:

Les congés illimités, le principe !

Comme nombre de concepts managériaux que l’on pourrait qualifier de libéraux, les congés illimités sont nés au cours des années 2000 au sein de l’Eldorado des start-up Américaines, la Silicon Valley.

Le principe est simple, il s’agit de permettre aux collaborateurs de prendre autant de congés qu’ils le souhaitent, dès qu’ils le souhaitent. Mais attention, cela ne veut pas dire qu’il n’existe aucune règle ni aucun contrôle.

En réalité, les congés illimités permettent de se libérer du carcan des réglementations légales et de penser la prise de congé sous un autre angle. Ainsi, il ne s’agit plus de compter les jours qui nous séparent de nos prochains congés, mais d’organiser son activité autour de la réalisation de ses objectifs et de l’efficacité collective.

Avec les congés illimités, les salariés n’ont plus à demander la permission de partir en vacances, mais ils doivent s’assurer que leur absence ne sera pas dommageable, tant pour leur travail personnel que pour l’organisation de leur service et de l’entreprise en général.

Les congés illimités s’appuient sur la responsabilité des collaborateurs et sur la bonne entente, la fluidité de communication, entre salariés.

Quel ratio bénéfice risque pour les congés illimités ?

Si dans la plus grande majorité des cas, tous les salariés sont enthousiastes à l’idée de congés illimités, cela n’est pas nécessairement le cas des employeurs.

En effet, en France, les employeurs “effrayés” à l’idée de proposer des congés illimités à leurs salariés sont bien plus nombreux que ceux souhaitant, et encore plus ceux ayant, sauté le pas.

Mais les congés illimités présentent-ils plus d’avantages que d’inconvénients ?

C’est que nous chercherons à savoir dans cette seconde partie de notre article.

Les avantages des congés illimités.

Si l’on imagine non sans mal les avantages que les salariés peuvent retirer des congés illimités, les entreprises, elles aussi, peuvent en tirer parti.

Parmi les avantages des congés illimités, nous pouvons citer :

Une amélioration de la qualité de vie au travail pour …

Attirer, mais aussi fidéliser les talents, puisque les salariés d’aujourd’hui attendent beaucoup plus de leur entreprise. En effet, ils ne souhaitent plus seulement être rétribués pour leur travail, mais bien que ce dernier leur permette de s’épanouir et de trouver un équilibre entre vie personnelle et vie professionnelle.

En ce sens, les congés illimités vont non seulement attirer les candidatures, mais vont également contribuer à créer une ambiance au travail saine et sereine. Responsabilisés sur leur prise de congé, les collaborateurs seront libres de gérer leurs moments d’efforts et de détente.

De même, permettre à un salarié de se reposer et de prendre du temps pour lui, lorsqu’il est fatigué et/ou après une période de lourde charge de travail, contribuera à préserver sa santé physique, mais aussi morale et donc sa motivation; et par conséquent sa performance individuelle.

Une performance collective accrue par le biais de …

L’adaptation de la culture de l’entreprise et la valorisation de la confiance et de la transparence dans le management.

En intégrant les congés illimités au sein de son organisation, le management et la perception du travail attendu vont profondément se transformer. Ainsi, au lieu de promouvoir la culture de l’horaire et du présentéisme, la performance des salariés et la mesure de leur résultat se feront par le biais du pourcentage d’atteinte de leurs objectifs.

De ce fait, les salariés n’auront plus besoin de se demander s’ils ont suffisamment de congés pour partir quelques jours, mais si cette absence est compatible avec les objectifs qui leur ont été fixés.

De même, le système des congés illimités repose sur la responsabilisation des collaborateurs et sur la confiance de leur management dans la réalisation de leurs missions. Forts de ces marques de confiance et de liberté, les collaborateurs seront d’autant plus motivés et performants au travail.

À lire également :

Mais pour quels risques ?

Bien que les congés illimités présentent de nombreux atouts, tant pour les collaborateurs que pour les employeurs, il ne faut pas négliger le revers de la médaille. Car s’ils ne sont pas suffisamment encadrés, les dérives des congés illimités peuvent avoir de graves conséquences sur la santé des salariés, mais également sur l’organisation des entreprises.

Un risque juridique pour l’entreprise.

En France, les relations de travail sont fortement réglementées, et notamment par le Code du travail et par la jurisprudence. Et en ce qui concerne les congés, les salariés doivent bénéficier de 5 semaines de congés payés.

Advertisements
2205 gi016 display inread catalogue culturerh

La mise en place des congés illimités ne libère pas l’employeur de ses obligations en matière de prise de CP, et ce dernier doit veiller à ce que ses salariés soient en mesure de bénéficier de ce droit.

Ainsi, rien n’empêche un salarié d’attaquer son employeur s’il estime que les conditions d’accès aux congés illimités entravent son droit à congés payés.

Une désorganisation possible des services.

Il est vrai que le principe des congés illimités permet aux salariés de s’absenter sans qu’ils n’aient besoin d’en demander l’autorisation à leur supérieur hiérarchique, mais cela ne veut pas dire pour autant qu’il ne faut pas instaurer quelques garde-fous.

Sans cela, l’entreprise risque d’être confrontée, du jour au lendemain, à de nombreux départs en congé simultanés et/ou à des départs à des périodes où la charge de travail est élevée. Mettant ainsi en péril l’équilibre et la productivité de tout un service ou même de l’entreprise dans son intégralité.

Une augmentation des risques psychosociaux et des tensions sociales.

L’un des derniers risques des congés illimités impactera plus directement les collaborateurs, et plus particulièrement leur santé psychologique, ainsi que leurs relations sociales au travail.

Implicitement, les congés illimités sous-entendent que les collaborateurs sont libres de prendre des congés à condition que le travail soit fait. Ainsi, de peur de manquer de temps, de peur de ne pas remplir l’intégralité de leurs objectifs, les salariés peuvent sacrifier leurs congés et finir par s’épuiser à la tâche.

De même, certains salariés peuvent avoir l’impression que leurs collègues auront tendance à prendre plus de congés que les autres et ainsi faire reposer la productivité de l’équipe sur les autres. À terme, cela peut générer des conflits interne et une démotivation au travail.

Instaurer les congés illimités, est-ce possible ?

La question est alors de savoir s’il est possible d’instaurer les congés illimités tout en gardant sous contrôle les risques inhérents à cette organisation.

Existe-t-il un équilibre possible ? Y a-t-il des profils d’entreprise spécifiques aux congés illimités ou est-ce ouvert à toutes les sociétés ?

C’est ce que nous chercherons à savoir dans cette dernière partie de notre article.

Les congés illimités, réservés à un profil particulier d’entreprise ?

congés-illimités-pour-qui-quand-comment-pourquoi-entreprise-start-up

Si à proprement parler, rien n’empêche la mise en place des congés illimités, il n’en reste pas moins que dans la pratique, seules quelques entreprises seront en mesure de les intégrer à leur organisation.

Dans une organisation où la rémunération des salariés ne dépend pas des heures réalisées, mais des performances et de l’atteinte d’objectifs, il est facilement envisageable d’instaurer les congés illimités. En revanche, il est difficilement concevable qu’un salarié accueillant du public ou faisant partie d’une chaîne de production puissent s’absenter autant qu’il le souhaite et dès qu’il en ressent le besoin.

De ce fait, les congés illimités s’intégreront plus facilement et plus naturellement au sein de start-up, par exemple, ou encore d’entreprise dont l’activité est compatible avec la conduite de projet et le travail en remonte, tel que des entreprises éditrices de logiciels.

Comment mettre en place les congés illimités ?

Comme nous avons pu le voir tout au long de notre article, les congés illimités peuvent être source de nombreux avantages, à la fois pour les collaborateurs – en leur permettant de trouver un véritable équilibre entre vie privée et vie professionnelle –, mais aussi pour les entreprises en leur permettant de développer et de promouvoir leur marque employeur.

Toutefois, pour que ces atouts ne soient pas « étouffés » par les inconvénients des congés illimités, ces derrières doivent être pensés et organisés en amont.

Afin de vous aider dans cette démarche, vous pouvez notamment :

Élaborer, en y intégrant les équipes, une charte morale

Pour éviter les sentiments d’iniquité au sein des équipes, et limiter les possibilités d’abus, l’instauration d’une charte des congés illimités apparaît comme une solution pertinente.

En tant qu’employeur ou DRH, vous pouvez piloter la rédaction de cette charte, mais il est impératif d’intégrer les collaborateurs à cette dernière.

En précisant eux-mêmes les règles du jeu, ils en accepteront d’autant plus les contraintes qui sont inhérentes à cette organisation du travail.

Instaurer des entretiens annuels ou semestriels de suivi

Les congés illimités ne vous dédouanent pas de vos responsabilités envers vos collaborateurs, et notamment en matière de santé et de sécurité au travail.

Comme ce qui est mis en place pour les cadres forfaits jour, la réalisation d’entretien de suivi vous permettra de faire un point, au minimum annuel, sur la charge de travail de vos collaborateurs. Ont-ils pris suffisamment de congés ? Se sentent-ils libres de partir en vacances ? Les objectifs sont-ils démesurés ?

De même, vous pourrez veiller à ce que vos collaborateurs aient pu profiter d’un minimum de 12 jours de CP entre le 1er mai et le 31 octobre de chaque année comme l’impose le Code du travail dans son article L3141-23.

Définir des objectifs SMART

Le principe même des congés illimités repose sur le fait que peu importe le temps de travail des collaborateurs, ce qui est important, c’est qu’ils accomplissent leurs missions.

Mais pour cela encore faut-il que managers et collaborateurs aient une vue claire des missions et que la réalisation de ces dernières ne puisse donner lieu à interprétation.

Pour ce faire, la définition d’objectifs SMART (spécifique, mesurable, atteignable, relevant et temporel) sera un excellent outil de mesure.

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article

Les dernières publications :