La COBEL Academy propose différentes dates et formats de Webinaires & Master Class

COP15 : des normes volontaires utiles pour la biodiversité

GettyImages 1169946098

La conférence des Etats signataires de la convention de l’ONU sur la diversité biologique se tient du 7 au 19 décembre 2022 à Montréal. Le monde de la normalisation y est représenté, sous bannière française, car les normes volontaires permettent de partager un langage commun et des bonnes pratiques.

Après le climat, la biodiversité ! Des trois grandes conventions internationales sur l’environnement chapeautées par l’ONU, deux sont sous les projecteurs en cette fin d’année 2022 : la COP sur le climat, dont la 27e édition vient de se tenir à Charm El-Cheik en Egypte, et la COP biodiversité, dont la 15e édition se tient du 7 au 19 décembre 2022 à Montréal, au Canada.

Climat et biodiversité sont intimement liés, et pour l’un comme pour l’autre, la normalisation a son mot à dire. En effet, les normes volontaires – à bien distinguer de la réglementation ! -permettent de partager un langage commun et des bonnes pratiques entre acteurs soucieux de ces questions. Pour le climat, nous disions ceci en 2021 lors de la COP26 à Glasgow. Pour la biodiversité, la France souhaite, par le biais d’AFNOR, promouvoir une norme volontaire qui fait référence depuis deux ans dans l’Hexagone pour quiconque fait de la préservation de la biodiversité une stratégie savamment bâtie : la norme NF X32-001 « Démarche biodiversité des organisations – Exigences et lignes directrices ».

Ce document propose une méthodologie de criblage systématique des enjeux de biodiversité et d’analyse d’impacts des activités : définition de stratégie, d’un plan d’actions, d’évaluation des résultats et d’amélioration. Elle fournit aussi des outils d’aide à la décision pour questionner, définir et atteindre des objectifs fixés en matière de biodiversité. « Moins de 1 % des entreprises savent à quel point leurs activités dépendent de la nature et des services écosystémiques qu’elle fournit, pointe une étude de la World Benchmarking Alliance rendue publique le 5 décembre 2022 sur les pratiques de 400 entreprises. De plus, 97 % des entreprises du benchmark ne se sont pas encore engagées sur une trajectoire positive pour la nature d’ici à 2030. »

Une norme volontaire ISO 17298 en juin 2024

Le rendez-vous de Montréal est l’occasion de porter la lumière sur la version internationale de la norme française, à laquelle travaille le comité technique 331 sur la biodiversité de l’ISO, l’Organisation internationale de normalisation. Portée par la France, qui dispose du mandat de l’ISO sur cette thématique, la future norme ISO 17298 « Approche stratégique et opérationnelle pour les organisations — Exigence et lignes directrices » est attendue pour juin 2024. « En parallèle, nous continuons de mobiliser les spécialistes pour s’engager sur des sous-thèmes aussi différents que la restauration écologique ou l’évaluation de la diversité génétique, pour en rédiger des documents de bonnes pratiques», complète Caroline Lhuillery, qui coordonne les travaux pour AFNOR et la représente à Montréal.

L’Organisation internationale de normalisation organise par ailleurs un side event à la COP15 le 14 décembre, sous le titre « L’impératif des normes internationales pour atteindre les objectifs mondiaux en matière de biodiversité ». Objectifs :

  • permettre aux participants de comprendre et d’apprécier la valeur des normes volontaires internationales dans le contexte du Global Biodiversity Framework (GBF)
  • comprendre pourquoi des normes volontaires internationales sur la biodiversité sont nécessaires et ce qui existe déjà
  • diffuser ce que fait le comité technique 331 sur la biodiversité et comment sa composition peut être élargie.

Suivre le projet de norme volontaire ISO 17298
Se former à la norme NF X32-001 et mettre en place une démarche biodiversité exemplaire
Demander la certification AFAQ Biodiversité

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article