fbpx

COP26 : arrivé avec l’image du mauvais élève, l’Inde s’engage à la neutralité carbone en 2070



Creative Commons - Pixabay

Creative Commons – Pixabay

Un demi-siècle pour y arriver mais un discours qui a pris de court les participants de la COP26. « Le géant sud-asiatique s’est fixé comme objectif d’atteindre la neutralité carbone d’ici à 2070, a annoncé le premier ministre, Narendra Modi, dans son discours, prononcé au lendemain de l’ouverture de la COP26. L’Inde, troisième émetteur de gaz à effet de serre derrière la Chine et les Etats-Unis, était le seul pays parmi les plus gros pollueurs de la planète à ne pas avoir pris d’engagement sur la question de la neutralité carbone. « Le premier ministre, fidèle à son style, a pris tout le monde de court et l’objectif qu’il a fixé est particulièrement ambitieux », estime Swati D’Souza, responsable de la recherche pour l’action climatique à la National Foundation for India » rapporte Le Monde.

Alors que les observateurs et acteurs de la lutte contre le réchauffement climatique voyaient dans l’Inde la cible parfaite avec un pays qui refusait d’annoncer des objectifs, ce revirement de discours place le pays dans une situation confortable pour le reste des échanges de la semaine. 

« Pour éviter des impacts climatiques catastrophiques, les scientifiques estiment que le net zéro doit être atteint d’ici à 2050, soit vingt ans avant la date établie par le premier ministre indien. « L’Inde aime se fixer des objectifs en dessous de ce qu’elle est capable de faire afin de mieux les dépasser. Si le pays tient toutes ses autres promesses, alors il pourrait bien atteindre la neutralité carbone avant 2070 », juge Swati D’Souza. L’Inde a annoncé qu’elle accroîtrait également ses capacités énergétiques non fossiles à 500 gigawatts d’ici à 2030, assurant 50 % de ses besoins grâce aux énergies renouvelables. Autre promesse faite lundi par le premier ministre : la réduction de l’intensité carbone de l’économie de 45 % d’ici à 2030 » ajoute le journal français. 

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article

Les dernières publications :