fbpx

Covid-19 : les services de santé au travail « appelés à s’organiser » pour la dose de rappel

Laurent Pietraszewski, secrétaire d’État en charge de la santé au travail, « invite les services de prévention et de santé au travail (SPST) à se mobiliser dans le cadre de l’ouverture de la campagne de rappel à l’ensemble des adultes ». Il leur aurait envoyé un courrier hier, mardi 30 novembre 2021, indique un communiqué du secrétariat d’État.

Depuis le 27 novembre, le rappel vaccinal contre le covid-19 concerne toutes les personnes de 18 ans et plus dès 5 mois après leur dernière injection de vaccin ou infection au Covid. À compter du 15 décembre pour les plus de 65 ans, et du 15 janvier pour les autres, il faudra avoir un schéma vaccinal complet pour que le passe sanitaire reste valide. Le passe sera désactivé au bout de 7 mois après la dernière injection.

Dans une circulaire DGS – urgent du 26 novembre, la direction générale de la santé indique les modalités de commande de vaccins qui concerne aussi les SPST. Elle appelle à la vigilance pour « minimiser les pertes de doses et la constitution de stocks dormants », notamment en demandant de « ne pas commander au-delà de ce que vous estimez possible d’injecter ».

Les services de santé au travail peuvent injecter les vaccins contre le covid-19 depuis avril 2021. La campagne vaccinale au sein des services ne s’est pas mise en place sans difficultés, notamment parce qu’ils ne pouvaient au départ pas utiliser les vaccins à ARNm.

Le ministère du travail indique qu’ « à ce jour, les professionnels de la santé au travail ont réalisé plus de 1 900 000 injections » et que « 14 000 rappels vaccinaux ont d’ores et déjà été effectués dans les services de prévention et de santé au travail depuis l’ouverture de la troisième dose, à la fin du printemps dernier, aux personnes atteintes de comorbidités parmi lesquelles se trouvent des salariés ».

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article