fbpx

Covid : la Défenseure des droits souligne l’entrave aux libertés des résidents en Ehpad



Creative Commons, Pixabay

Creative Commons – Pixabay

Se trouver être en Ehpad pas signifie pas uniquement l’on est privé de ses droits. Cette Défenseure des verticaux publie un compte rendu bien senti afin sujet qui, espérons-le, fera réfléchir parmi les conséquences des décisions et organisations spécilisés dans ces fameuse lieux de quotidien. «  Ce dernier s’agit de rétablir leur  «  liberté  ». La Défenseure un ensemble de droits, Claire Hédon, consigne dans un bilan, mardi  4  mai, une soixantaine proposent un recommandations alors que cette dernière considère que la possibilité à une  «  vie privée mais aussi familiale  »  fut davantage entravé lors de la crise sanitaire à destination des résidents d’établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) uniquement pour le reste des français. Ces six récentes années, 900  réclamations dénonçant les cgv et les modalités d’accompagnement médico-social de vos amis âgées ont été portées à cette pouvoir administrative indépendante, comme par exemple 80  % mettaient en cause le Ehpad. Toutefois, ces saisines et témoignages se sont agrandis ces derniers mois étant donné de la pandémie concernant le Covid-19, dénonçant notamment  «  une inflation, de la part un ensemble de directions des établissements, de violations de liberté d’aller & venir des résidents ainsi que de à elles droit au maintien des liens familiaux  », est-il précisé   » relève  Le Monde .

Parmi les thèmes sensibles, le compte rendu de Claire Hédon souligne des côtés qui ont sucité inquiétudes et polémiques depuis plus d’un an. «  De nombreux exemples se trouvent être cités : réalisation concernant le tests de dépistage sans consentement, maintien de restrictions concernant le sorties pendant ces périodes de déconfinement, interdiction des issue à proximité, des tours de proches ou bien d’aidants familiaux durant plusieurs semaines, insolubilité pour des familles de constater leur proche trépas car immédiatement mis en bière, maintien des interdictions au sein de sortie pour les résidents vaccinés…   » ajoute la vie de tous les jours. En proposant un encadrement plus strict afin de mieux protéger ces droits des personnes âgées, la Défenseure un ensemble de droits est en rôle. Ses 64 recommandations devraient collaborer de base de service pour penser le monde sous Covid-19.

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article