fbpx

Culture du risque. Sensibiliser aux catastrophes naturelles et aux accidents industriels

https://www.faceaurisque.com/wp-content/uploads/2021/10/Culture-du-risque-catastrophes-naturelles-accidents-industriels-Crédit-altitudedrone-AdobeStock.jpeg

 À la suite de l’incendie de Rouen du 26 septembre 2019 et des tempêtes telles que Alex en octobre 2020 et Irma en août 2017, le Gouvernement a pris l’engagement de moderniser la culture des risques industriels et naturels.

Ainsi, la ministre de la Transition écologique avait demandé en décembre 2020 au journaliste Fred Courant (co-animateur de l’émission « C’est pas sorcier ») et à cinq experts de réfléchir à des mesures de sensibilisation du public à ces risques. La mission a rendu ses propositions le 6 juillet 2021. Et c’est à partir de celles-ci que Barbara Pompili a élaboré le plan d’actions « Tous résilients face aux risques ». Elle l’a présenté à la presse le 18 octobre.

Une feuille de route en six étapes

Voici la feuille de route que le Gouvernement entend suivre pour renforcer la sensibilisation du grand public aux risques industriels et naturels.

  1. Construire un partenariat de long-terme avec une association nationale, spécialisée dans la prévention des catastrophes. Cette association aura la responsabilité de porter le déploiement de la culture du risque. Ceci en créant des supports pédagogiques, en les partageant avec les collectivités et les élus et en les diffusant dans les médias. La progression de la culture du risque chez les Français sera évaluée tous les ans.
  2. Mettre en place une journée annuelle de la résilience face aux risques naturels et technologiques. Elle aura lieu le 13 octobre. Des actions de sensibilisation seront organisées sur tout le territoire : portes ouvertes, exercices grandeur nature…
  3. Créer le…

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article

Les dernières publications :