fbpx

Cybersécurité. Le FIC 2021, un événement très attendu

https://www.faceaurisque.com/wp-content/uploads/2021/08/FIC-2021-bis.jpg

Ce sera également la première édition du FIC à se dérouler sous l’ère du Covid. Depuis la 12e édition en janvier 2020, sur le thème « replacer l’humain au cœur de la cybersécurité », l’événement au rayonnement international a été contraint de reporter trois fois ses dates : de janvier à avril, d’avril à juin, et finalement de juin à septembre 2021. Un événement 100 % virtuel, Virtual Fic, a même été organisé en juin 2021.

Un événement majeur, en présentiel

Le FIC, organisé conjointement par le ministère de l’Intérieur et Avisa Partners (société spécialisée dans l’intelligence économique, les affaires internationales et la cybersécurité), fêtera donc son retour en présentiel en même temps que la rentrée 2021.

Fidèle à ses valeurs, le FIC se veut l’événement cyber de référence en Europe en réunissant tous les acteurs de la confiance numérique. En tant que forum, il représente une formidable plateforme de débats et de réflexions (conférences, tables rondes, ateliers…). En tant que salon, il constitue une pièce essentielle de la marketplace dédiée aux technologies, solutions et produits de cybersécurité.

Conférences et temps forts

Le FIC reviendra au travers de grandes conférences sur plusieurs thèmes fédérateurs et sujets d’actualité du monde numérique :

  • mardi 7 septembre : retour sur l’appel de Paris pour la confiance et la sécurité dans le cyber espace, lancé en 2018 par le président Macron, avec l’examen des différents principes édictés. Le même jour se déroulera l’université d’été d’Hexatrust, l’association fédérant les entreprises dans le domaine de la cybersécurité, autour du thème « la stratégie d’accélération cyber, où en sommes-nous ? ».
  • mercredi 8 septembre : la conférence inaugurale de Guillaume Poupard (DG de l’Anssi) devrait donner le ton. Durant cette seconde journée on s’interrogera sur la pandémie de ransomwares, la position dominante de la Chine, les éléments et les acteurs de la cyberdiplomatie, les mercenaires et marchands d’armes peuplant le nouveau farwest qu’est devenu le cyberespace.
  • jeudi 9 septembre : conférence introductive de Cédric O (secrétaire d’Etat chargé du numérique), Michel Van den Berghe (président du CyberCampus – dont l’inauguration du site de La Défense est prévu pour cet automne) et Margrethe Vestager (vice-présidente de la Commission européenne). On parlera notamment de lutte contre les fake news lors de cette dernière journée, de la coopération internationale contre les réseaux criminels ainsi que du « graal » constitué par le Cloud de confiance européen.

Un nouveau rendez-vous : Cybersecurity for industry

En marge de l’événement principal prendront place des side-events thématiques pour renforcer la confiance numérique.

A côté de la lutte contre le commerce illicite en ligne et la protection du consommateur ou encore de la question de l’identité numérique liée à l’émergence de nouvelles technologies (reconnaissance faciale, intelligence artificielle, objets connectés…) et à la multiplication des usages (santé, banque, transport, éducation, économie…), se tiendra le Cybersecurity for industry.

Avec la pandémie, les systèmes informatiques des grands groupes industriels ont été mis à l’épreuve : confinement et généralisation du télétravail ont pu révéler des vulnérabilités sur les systèmes en place. Les principaux acteurs seront présents à Lille pour échanger et partager leurs retours d’expérience. Tous les secteurs seront abordés, de l’énergie à la santé en passant par le traitement de l’eau et les télécoms.

Rappelons qu’en 2020, les secteurs de l’industrie et de l’énergie représentaient étaient représentés à hauteur de 6 %. La montée en puissance de l’industrie 4.0 et de l’IoT dans les process devrait se traduire par une fréquentation en hausse sur cette édition 2021.

Même si le nombre de visiteurs ne devrait pas atteindre les chiffres de 2020 sur les 3 jours (13 000 visiteurs, 500 partenaires, plus de 100 pays  – il est encore temps de s’inscrire !), contraintes sanitaires obligent, on peut fortement parier sur un haut niveau de coopération et de collaboration au sein du FIC 2021 !

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article

Les dernières publications :