fbpx

Danone : Antoine de Saint-Affrique a le bon profil de nouveau directeur général

https://www.novethic.fr/fileadmin/Antoine-de-Sainte-Affrique-Danone-Barry-Callebaut-ValerianoDiDomenico-AFP.jpg

Publié le 17 mai 2021

GOUVERNANCE D’ENTREPRISE

Après l’éviction d’Emmanuel Faber, Danone se cherchait un nouveau patron. La réussite de Antoine de Sainte-Affrique à la tête de Barry Callebaut en faisait le bon candidat. L’entreprise suisse qui produit un quart du chocolat mondial est cotée mais repose sur un modèle durable porté par son principal actionnaire, une fondation dédiée à l’éducation. Il a été officiellement nommé le 17 mai, prendra ses fonctions en septembre.

La fiche de poste pour succéder à un patron aussi emblématique qu’Emmanuel Faber, dont l’éviction de la direction de Danone fait toujours couler beaucoup d’encre, était difficile à rédiger. Il fallait un ou une spécialiste de l’agro-alimentaire dont le profil soit compatible avec la mission de l’entreprise tout en gardant le cap sur sa performance économique.

Il ou elle devait aussi être capable de porter le flambeau médiatique pour que Danone redevienne une entreprise qui vend des produits alimentaires et pas le chiffon rouge agité pour opposer performance boursière et modèle durable. À la fin, il n’en est resté que deux :  Antoine de Saint-Affrique, jusque-là directeur général de Barry Callebaut, le géant suisse de cacao, et Nathalie Roos, directrice générale de la division produits professionnels de L’Oréal. Si elle travaillait dans le secteur cosmétique depuis près de 10 ans, elle était auparavant, chez Mars et est toujours administratrice du groupe agro-alimentaire Bel (la Vache qui Rit), ces deux entreprises ayant des stratégies durables ambitieuses.

Entre bénéfice et mission

Le conseil d’administration de Danone dont les divisions ont été exploitées par les fonds d’investissement qui ont demandé et obtenu la tête d’Emmanuel Faber, s’est donc finalement accordé sur Antoine de Saint-Affrique. On lui reproche de ne pas avoir choisi une femme alors que l’Assemblée Nationale vient de voter en faveur de quotas féminins dans les directions des grandes entreprises, mais Antoine de Saint-Affrique a bien le bon profil pour tenir le grand écart de Danone, entreprise cotée et à mission.

Barry Callebaut qu’il aura dirigé pendant cinq ans après en avoir passé 15 chez Unilever, a un positionnement très proche. Spécialiste mondial du chocolat, il fournit un quart du cacao transformé sur la planète, emploie 12 000 personnes et possède une soixantaine de sites de production. Son chiffre d’affaires 2019 a été de 6,5 milliards d’euros et le cours de son action a quasiment été multiplié par deux entre 2016 et 2021. Cette réussite financière repose sur une stratégie engagée dont l’ambition est de faire du chocolat durable la norme mondiale en 2025.

On se lève pour la croissance durable

Comme l’expliquait Antoine de Saint-Affrique dans une interview à BFM Business en février 2020 : “Notre activité doit pouvoir exister à un horizon de très, très long terme même si nous sommes cotés en bourse. Le fait d’avoir des arbres et de la pluie sur les arbres, des fermiers qui gagnent leurs vies et des enfants de fermiers qui prennent leur suite est très important pour nous. C’est pourquoi nous luttons contre la déforestation, construisons des écoles et des dispensaires“.

Sa nomination à la tête de Danone va donc donner à Antoine de Sainte-Affrique l’opportunité de mener un double projet environnemental et social et d’en démontrer la profitabilité financière à grande échelle. Danone dont il prend la tête emploie dix fois plus de personnes dans le monde que Barry Callebaut et est exposée à des pressions multiples de consommateurs et d’actionnaires, renforcées par le débat né du départ mouvementé d’Emmanuel Faber. Le lien entre chocolat et produit laitier est d’ores et déjà établi par l’emblématique Danette pour qui tout le monde se levait dans les années 80. La mission d’Antoine de Saint-Affrique sera donc de redonner à toutes ses parties prenantes le même enthousiasme afin de “lever” la croissance durable de Danone.

Anne-Catherine Husson-Traore,  @AC_HT, Directrice générale de Novethic

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article

|

Partagez cet article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur pinterest
Partager sur email

Soyez-les premiers à diviser les accidents par 2 en 24 mois

Jours
Heures
Minutes
Secondes

Les dernières publications :