fbpx

Danone nomme une nouvelle direction en France au service d’une “croissance durable et rentable”

Publié le 11 janvier 2022

L’ombre d’Emmanuel Faber, évincé du groupe l’an passé, plane sur le géant de l’agroalimentaire qui se dote d’une nouvelle organisation en France et réaffirme son “ancrage local“. Elle désigne ainsi François Eyraud comme directeur général à la tête d’une nouvelle entité qui regroupe en France ses différentes branches. Danone se félicite aussi de l’obtention de la certification “B Corp” sur l’ensemble de ses marques en France.

Un nouveau départ pour Danone France qui ouvre le feu des réorganisations du groupe agroalimentaire après le départ de son illustre PDG, Emmanuel Faber, en mars dernier. Le marché Français est le troisième plus important pour le géant de l’alimentation après les Etats-Unis et la Chine avec un chiffre d’affaires de près de 2 milliards d’euros, contre des ventes mondiales de 23,6 milliards d’euros. 

Ainsi, dans l’Hexagone, Danone se dote d’une nouvelle gouvernance avec l’arrivée de François Eyraud au poste de directeur général. Il était jusqu’alors en charge des seuls produits frais. Il prend la tête d’une nouvelle entité puisque le groupe a décidé de regrouper, en France, les trois grands métiers du groupe : les produits laitiers et d’origine végétale, la nutrition spécialisée et les eaux, qui étaient jusqu’à présent séparés. Danone promet ainsi une organisation “plus agile, plus autonome, qui favorise les synergies“. De son côté, François Eyraud se dit “fier de prendre la direction générale de Danone France, au côté d’un comité de direction incarnant une grande diversité de parcours et d’expériences et incarnant la nouvelle dynamique que nous souhaitons insuffler pour une croissance durable et rentable“.

Un nouveau comité de direction de dix personnes

Pour l’épauler, le groupe a en effet nommé un nouveau comité de direction de dix personnes. Il sera composé de Fréderic Chevalier (auparavant directeur financier des Produits laitiers Frais pour la zone Europe du Sud) au poste de directeur financier, de Jérôme Goure (ancien directeur marketing des Produits laitiers en France) au poste de directeur des stratégies de croissance et de Rita Pestana, qui était vice-présidente de Volvic au niveau mondial et devient la directrice des marques.

Cette nouvelle organisation a pour objectif de poursuivre une “croissance durable et rentable“. Pour ce faire, Danone France compte s’appuyer sur “la santé, le végétal, le local, le bio ou encore l’e-commerce“, selon le communiqué de l’entreprise. Elle promet aussi d'”accélérer sa capacité d’innovation“, de renforcer ses marques et de “transformer son outil de production pour répondre aux attentes des consommateurs“.

Le groupe réaffirme en outre son “ancrage local” sans donner plus de détails et reprend ainsi le crédo initié par l’ancien PDG Emmanuel Faber évincé en mars 2020. Le nouveau directeur général du groupe, Antoine de Saint-Affrique, avait fait part de son souhait de maintenir le plan “Local First“, qui prévoit un profond remaniement de l’organigramme de Danone.

Le groupe se félicite aussi d’avoir reçu la certification “B Corp” pour ses 26 marques en France, un label censé garantir de hautes performances sociales, environnementales en matière de transparence et gouvernance. En mai 2020, Danone s’était engagé à l’obtenir pour l’ensemble de ses activités dans le monde d’ici cinq ans.

Mathilde Golla @Mathgolla

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article