La COBEL Academy propose des Webinaires & Master Class

Dans la fonction publique, une circulaire pour sensibiliser et former au « secourisme en santé mentale »

Le ministère des solidarités et de la santé et celui de la fonction publique ont diffusé, le 23 février 2022, une circulaire pour sensibiliser et former au « secourisme en santé mentale » dans les trois pans de la fonction publique.

Qu’est-ce que le « secourisme en santé mentale » ? La circulaire précise une définition :

« Le secourisme en santé mentale est à entendre dans le sens d’une capacité à réagir à la détresse psychique d’une personne et à entrer en relation avec elle […]. […] À l’instar des “gestes qui sauvent”, dont l’objectif est d’apporter une aide physique immédiate à la personne en difficulté, le secourisme en santé mentale vise à prévenir des situations de crises et orienter les personnes en situation de détresse psychique vers les professionnels de la santé mentale. Les secouristes ne sont pas habilités à réaliser des entretiens à visée psychothérapeutique. Ils sont formés pour pouvoir établir le dialogue avec une personne en souffrance, communiquer avec bienveillance, sans intrusion et d’égal à égal. »

Elle devra être mise en œuvre selon trois axes. Premier axe : des « actions de sensibilisation à destination de l’ensemble des agents publics ». Cela pourra par exemple être des demi-journées d’information, notamment pour « faire connaître la santé mentale en tant qu’enjeu majeur de santé publique et de société », « déstigmatiser les troubles psychiques » et « communiquer des éléments essentiels sur comment préserver sa santé mentale ».

Ensuite, des agents volontaires pourront être formés comme secouristes, en 14 heures. « Différentes formations existent, indique la circulaire. La seule exigence est de faire appel à des formations validées, c’est-à-dire qui ont prouvé leur efficacité scientifiquement. »

Enfin, pour essaimer et favoriser « le développement d’une culture de la prévention des situations de détresse psychique », il s’agira de former des formateurs au secourisme en santé mentale, cette fois-ci en 24 à 35 heures.

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article

Les dernières publications :