La COBEL Academy propose différentes dates et formats de Webinaires & Master Class

Dans le camtar de deux reporters-troubadours

Tete LEV

Hélène et Benoît ont sillonné la France et un petit bout d’Europe dans leur camion bleu. Pendant six ans, ils ont croisé des vies simplement extraordinaires, racontées dans un ouvrage joyeux qui donne des fourmis de voyage…

Tour à tour, ils sont touchants, optimistes, engagés… C’est la beauté des portraits. En
Espagne, il y a Juan Anton, sacré bonhomme de 78 ans, ancien résistant à la dictature de Franco qui cultive et chouchoute une forêt comestible… En Seine-Saint-Denis, Gilles, le berger de Bagnolet, élève ses biques en rase banlieue. Il a construit une bergerie au beau milieu des HLM, à quelques minutes de Paris. Près de Berlin, il y a aussi Elf Pavlik, le nomade hacker et « hack-coeur », partisan de l’amour inconditionnel, qui vit sans pognon. II navigue de ville en ville pour travailler sur des projets qui ont du sens.
Hélène Petit et Benoît Cassegrain font un peu la même chose : sur les routes, nos deux nomades gauchos sont allés à la rencontre d’une dizaine d’initiatives géniales. Micro au
poing, ils ont aussi lancé SideWays, une web-série itinérante financée par de la participation libre. Mais dans leur bouquin Enquête d’un autre monde, c’est en prenant la plume et en brandissant l’appareil photo qu ’ils nous entraînent dans leur périple. Superbement illustré, le livre est même d’utilité publique : en ces temps de sobriété énergétique, il réchauffe gratos l’intérieur de la carcasse. Comment ? Tous ces visages, ces sourires, y a pas à dire, ça fait toujours du bien aux tripes.

VIVRE SES RÊVES
SANS RENTRER DANS LE SALARIAT

Bien plus qu’une simple compilation de rencontres, c’est aussi le récit d’un autre mode de vie. Une existence en camion aménagé. Où la bourlingue, les réparations d’essieu de caravane et les petites emmerdes côtoient les destins extraordinaires. Il faut aussi le prendre comme un plaidoyer pour une autre façon d ’être et de vivre sa vie. Car il est urgent de remettre de la joie quotidienne et de l’âme de gosse dans nos cellules.
Comment faire pour vivre ses rêves sans rentrer dans le système classique du salariat ? C’est un peu la question à laquelle les deux reporters voulaient répondre. « À force de voir des gens qui ont réussi ou qui sont en chemin pour créer leur univers propre, nous commençons à avoir une vision plus claire. Prendre conscience que l’argent n’est qu’un outil, que l’on est tous capables de construire ce dont nous avons besoin, que la nourriture peut être achetée, mais aussi produite directement, troquée, récupérée, échangée… »

« PRENDRE LES VIRAGES NÉCESSAIRES »

L’histoire a commencé en 2013. E t après plus de 150 000 kilomètres parcourus, 200 projections, un million et demi de vues sur des plateformes vidéos, une page se tourne pour Hélène et Benoît. Mais ils ne pouvaient pas non plus retourner à une morne vie sédentaire. « Nous avons appris avec notre tête, avec nos mains, avec notre âme. Nous avons vécu avec intensité.Nous avons ressenti la flamme que l’on peut avoir dans le cœur quand on est sur sa voie », écrivent-ils.
Rencontrer des militants, décrire des vies heureuses, changer le monde par petits pas…Pari réussi pour les deux lascars. Et en même temps, il y a ce petit quelque chose qui les titille encore. « On ne sait pas quoi. Remettre tout en cause, encore une fois. Laisser le temps passer, ressentir ce que l’on a au fond de nous-mêmes, savoir prendre les virages nécessaires. Faire confiance. »

Clément Villaume

Photo : @ SideWays

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article