fbpx

Découvrez Recycle, la plateforme qui veut révolutionner le recyclage des textiles

https://www.novethic.fr/fileadmin/Textile-vetement-recycle-refashion.jpg

Publié le 24 juillet 2021

ENVIRONNEMENT

C’est un peu le Tinder des déchets textiles. D’un côté, une entreprise a un gisement de déchets textiles, de l’autre une société cherche des matières isolantes plus écologiques. Grâce à Recycle, la nouvelle plateforme de mise en relation des acteurs du recyclage des textiles et des chaussures de l’éco-organisme Refashion, elles vont “matcher” en quelques clics. Une facilité d’approche qui pourrait déboucher sur une vraie filière industrielle du recyclage textile en Europe, en attendant d’être totalement en boucle fermée.

C’est l’histoire d’une entreprise du BTP qui cherche des déchets textiles broyés pour créer des isolants au lieu d’utiliser du plastique. Celle d’un fabricant de sneakers qui ne sait quoi faire de ses produits usagés. Pour permettre à ces entreprises de trouver des solutions en quelques clics seulement, Refashion, l’éco-organisme de la filière textile d’habillement, linge de maison et chaussure va lancer, le 1er septembre prochain, la plateforme de mise en relation Recycle.

L’objectif est de bâtir des ponts entre les entreprises proposant des matières et les industriels qui les intégreront dans leurs processus de production. Les déchets textiles en coton et autres fibres cellulosiques peuvent ainsi devenir des accessoires de sport, les mélanges coton et synthétique peuvent permettre de réaliser des briques comme le fait Fabbrick par exemple. Ces matières peuvent aussi être réutilisées en combustibles solides de récupération. Les choix sont multiples.

Le graal : la boucle fermée 

Recycle vous indique les gisements de textiles avec le nom des marques, leur localisation et leur contact. “On a déjà mis en place des cartographies qui permettent d’identifier les textiles pour mieux les absorber dans la filière. On voulait partir sur un annuaire mais il aurait été trop vite obsolète. Cette plateforme 4.0 permet de développer une vraie filière industrielle du recyclage”, explique Maud Hardy, directrice de l’économie circulaire chez Refashion. 

À destination principalement des opérateurs de tri et des transformateurs de matières, Refashion s’adresse à plusieurs secteurs industriels : la plasturgie, le bâtiment ou encore l’automobile. “On veut au maximum atteindre le graal, c’est-à-dire arriver à une boucle fermée où un fil d’un tissu pourrait être réutilisé en fil. Mais pour l’instant c’est compliqué. En attendant de trouver des solutions adéquates, on développe la boucle ouverte”, ajoute Maud Hardy.

Bientôt une bourse des matières secondaires 

La plateforme, dont le lancement officiel n’a pas encore eu lieu, compte déjà 160 entreprises françaises et européenes. 40 % de fournisseurs de matières textiles et chaussures et 60 % de transformateurs proposant des produits semi-finis et finis à destination des industries. “La valorisation des déchets de la filière textile à l’échelle industrielle n’est possible qu’en élargissant les débouchés à d’autres industries que le textile. Cette vocation inter-industries est essentielle pour atteindre notre ambition d’une filière 100 % circulaire”, abonde Alain Claudot, directeur général de l’éco-organisme. 

Refashion espère, d’ici 2030, transformer 100 % des déchets de la filière textile en nouvelles ressources en France et en Europe “grâce à une industrie du recyclage efficiente et créatrice de valeur”. Et il y a de quoi faire car les gisements sont colossaux. Et cette plateforme n’est qu’une première étape. Refashion veut, à terme, créer une bourse des matières secondaires. 

Marina Fabre @fabre_marina 

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article