fbpx

Dégradation de la santé mentale : Les assureurs santé prêts à rembourser les consultations de psychologues

https://www.novethic.fr/fileadmin/g-stockstudio-istock-psychologue.png

Publié le 23 mars 2021

En partant de la l’apparition du Covid-19, la santé mentale un ensemble de Français s’est car elle dégradée. Face à l’ampleur du phénomène, ces complémentaires santé et ces assureurs s’engagent dans prendre en charge plusieurs consultations de psychologues au cours de cette année. L’enjeu est également économique. Avant également la pandémie, un coût des ennuis de santé mentale en Europe a été estimé à 600 milliards d’euros via an soit 7 % du PIB annuel.  

Derrière un an du Covid-19, deux confinements, et plusieurs couvre-feux, les Français sont fortraits. Ils sont en développement constant à souffrir concernant le troubles psychologiques voire de dépression. Ces assureurs, souvent pointés du doigt pendant la pandémie afin de n’avoir pas plutôt soutenu les restaurateurs notamment, font, la fois, un geste. Lundi 22 mars, une Fédération française proposent un l’assurance (FFA) connaît annoncé la création d’un dispositif de connectique en charge des consultations de psychologues de 2021 pour combattre des conséquences de la dépression sanitaire.

Ce remboursement concernera les assurés nappés par un contrat de complémentaire santé.   “Jusqu’à quelques consultations pourront se présenter comme prises en charge (… ) sur but médicale et au sein de la limite de 60 euros par séance” , a précis la FFA. “Plongés en climat d’incertitude, des particuliers de relations socio-professionnelles, de loisirs &, pour certains, d’activité professionnelle, les Français, mais aussi plus particulièrement ces jeunes, ont un moral en imaginaire après une année de crise sanitaire” , a souligné la Fédération précisant que les consultations pour obtenir psychologues ne se trouvent être pas couvertes grace au régime obligatoire concernant le l’Assurance maladie. Une Mutualité française mais aussi les institutions touchant à prévoyance se se trouvent être également engagées au sein de cette démarche.  

80 milliards d’euros pour la France 

Dès la fin touchant à l’année, le directeur général de la vitalité, Jérôme Salomon, observait une “augmentation importante un ensemble de états dépressifs. La somme des personnes concernées dispose doublé entre bout septembre et commencement novembre inches, notait-il. “Cette épidémie se révèle être stressante, anxiogène, mais aussi peut générer notre souffrance psychologique afin de nombre d’entre nous” , expliquait-il. Un ministre de la Vitalité, Olivier Véran figurait même en décembre la dernier vague de la vitalité mentale inches . Si celle-ci génère des souffrances psychologiques, elle dispose aussi un lourdingue impact sur l’économie.  

Selon un actuel rapport publié via Axa, le coût lié aux ennuis de santé mentale en Europe se révèle être estimé à 600 milliards d’euros à travers an, l’équivalent du 4 % de ce PIB annuel. Le chiffre corroboré à travers l’Organisation de appui et de développement bon marché (OCDE) qui explicite que le coût est de 80 milliards d’euros dans le but de France. Pour une large part, “ces coûts se trouvent être liés aux degré d’emploi et de productivité moins importants des personnes atteintes relatives au troubles de la vitalité mentale (1, 6 % du PIB soit 260 abondamment d’euros” , explication l’OCDE. Or ce Covid-19 a exaspéré ces tensions.  

“Pour devenir le leader en vitalité, nous devons noter le sujet dans la globalité et éplucher toutes ses composantes. La santé mentale se présente comme un risque sous-estimé & mal connu. Ces symptômes sont minimum visibles que au cas d’une maladie physique” , explique avec une note Antimo Perretta, Directeur général Terre et membre de Comité de directorat d’AXA. Dans son sixième baromètre “de la santé psychique des salariés internautes en période relatives au crise”, le cabinet Moulage humaine note par conséquent une hausse un ensemble de arrêts maladies. De la même manière que les assureurs, les sociétés sont en 1ère ligne face à une dégradation de la vitalité mentale.

Trempa Fabre,   @fabre_marina   avec AFP

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article