fbpx

Deux livres pour parler de féminisme et de sexualité aux jeunes filles

Il y deux ans, Julia Pietri, fondatrice du compte Instagram Le Gang du Clito, éditait Le petit guide de la masturbation féminine. Aujourd’hui, elle lance un crowdfunding pour éditer deux nouveaux ouvrages destinés, cette fois, à la jeunesse : Le petit guide de la foufoune sexuelle et La Grande Princesse

“Avec mon premier livre, j’ai créé une maison d’édition. L’édition jeunesse va dans la continuité de mes projets. L’idée est de faire des ouvrages beaucoup plus féministes, avec des imaginaires beaucoup plus ouverts et qui vont déconstruire les stéréotypes sexistes mais aussi culturels”, explique l’autrice. 

À lire aussi : ItsNotABretzel : “On ne m’a jamais appris que j’avais un clitoris”

La notion de consentement chez les enfants

Après son premier ouvrage, beaucoup de parents ont demandé à la féministe comment parler de sexe avec leurs enfants. L’idée de développer une édition jeunesse a alors fait son chemin : “Pour marquer le coup, j’ai voulu prendre deux incontournables jeunesses et les revisiter”. Le premier, Le petit guide de la foufoune sexuelle, est un clin d’oeil au livre de ZEP, Le guide du Zizi sexuel

“C’est un livre pour les enfants à partir de 4 ans. Je me suis aperçu que la chose qui manque aujourd’hui dans l’éducation sexuelle c’est la notion de consentement”, précise la jeune femme. “Après avoir écrit ‘Le petit guide de la masturbation féminine’ j’ai reçu énormément de retours. Et je n’ai pas tout de suite pris conscience qu’en fait c’est la notion de consentement qui était au coeur, même au-delà de celle du plaisir. Tout cela apportait en fait la conscience que l’on avait quelque chose à protéger, on mettait un mot dessus. Cela a amené la notion de consentement et le pouvoir de dire non.”

Cette fois, l’ouvrage s’adresse aux filles dès le plus jeune âge. “Ce livre est vraiment un livre sur la découverte de son corps. L’idée était d’arriver à enlever toute l’hypersexualisation que nous avons en tant qu’adulte pour l’expliquer de manière très frontale et très simple. Le livre parle de sexe avec une vision d’hygiène, de consentement, à quoi ça sert, du rapport aux autres…”, détaille Julia Pietri. 

Constitué de huit grands chapitres, le livre mêle illustrations, explications, témoignages et sondages. Comme pour son premier ouvrage, l’autrice a réalisé un appel à témoignages. “Par exemple, il y a une première page avec pleins de foufounes dessinées de manière artistique et il y a tous les mots, en plein de langues et dans le langage français, qui sont utilisés pour la désigner. À côté, il y a des témoignages sur ce sujet, des paroles d’enfants assez drôles. C’est une question qui se pose aussi pour les parents, comment appeler le sexe avec les enfants.”

Des outils pédagogiques

Une manière d’ouvrir le dialogue sur un sujet qui peut parfois être tabou.

“Je l’ai pensé comme un outil pédagogique qui rassure les parents et qui permet d’aborder des sujets de manière simple.”  

Une nouvelle fois, Julia Pietri a fait le choix de ne pas interroger de médecins ou de sexologues. “J’ai comme une méfiance de l’expert, parce que concernant la masturbation féminine on se rend bien compte qu’il y a eu une grosse trahison des médecins sur la sexualité des femmes. Pour le consentement c’est pareil. Je n’ai trouvé personne que je voulais mettre en avant. Les réponses, ce sont les gens qui me les donnent”, précise-t-elle. 

Pour le second ouvrage, le parallèle est aussi claire : La Grande Princesse fait référence au livre d’Antoine de Saint Exupéry, Le Petit Prince. “Ce n’est pas un remake du petit prince, c’est juste un pied de nez pour montrer que dans ce compte philosophique il n’y a aucune femme !”, explique-t-elle. En effet, dans l’ouvrage, la seule figure féminine est représentée par le personnage de la rose, “une plante verte qui est là pour être adorée”, s’amuse Julia Pietri. 

La Grande Princesse raconte l’histoire d’une jeune princesse qui est trop grande pour sa planète et qui décide donc de partir à la rechercher d’une autre planète, à la taille de ses rêves et de ses ambitions. “Dans sa quête, elle va rencontrer huit femmes qui vont lui apporter des réponses et une notion philosophique sur la puissance des femmes. Il y aura par exemple Simone Veil ou Rosa Parks”.

Les ouvrages peuvent être précommandés sur Ulule, à partir de 20 €, et seront expédiés en juin. Ils seront ensuite disponibles sur l’e-shop du Gang du clito et dans certaines librairies. 

Féminisme 2.0

Gang du clitoLes bonbons Magik’Clito sont disponibles sur le site Le gang du clito. (Crédit : Gang du clito)

Si Julia Pietri n’était pas autrice à l’origine, elle est à la recherche perpétuelle d’outils pédagogiques pour ouvrir les esprits sur le féminisme et la sexualité des femmes. “Je me revendique vraiment comme une ‘féministe pop’, c’est-à-dire un mélange de populaire et de pop culture”, explique-t-elle.

En réalisant une vidéo, elle remarque par exemple qu’il n’existe aucun bonbon en forme de clitoris, alors qu’il en existe tout un panel pour le pénis. Elle trouve alors un artisan confiseur en Allemagne et se lance dans la production de bonbon en gélatine aux fruits en forme de clitoris. Les premiers au monde ! “L’égalité ce n’est pas que quelque chose de très théorique ou intellectuel, cela peut être quelque chose de fun aussi.” 

Autant de moyens pour éveiller les jeunes filles à propos de leur sexualité et de la connaissance de leur corps.

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article