fbpx

Divorce, ou quand la vie familiale pâtit des heures passées au travail


La vie nous confronte parfois à des paradoxes, certains nous menant à des impasses malgré toute notre bonne volonté. L’un des plus récurrents est celui opposant vie professionnelle et vie de famille. L’équilibre permettant l’épanouissement dans les deux facettes de la vie d’un homme ou d’une femme est souvent bien difficile à trouver. Si bien que l’une des deux explose en plein vol. Malheureusement, dans la majeure partie des cas la première chose à craquer est le mariage.

Un paradoxe intemporel

La décision de fonder un foyer induit presque automatiquement un besoin financier plus grand. La vie de couple, à plus forte raison lorsque l’envie d’enfants se fait ressentir, demande des ressources que l’on ne saurait imaginer quand on mène une vie de célibataire. De fait, deux voies se présentent ; privilégier cette nouvelle vie de couple et mener une vie sobre, ou se lancer à corps perdu dans le travail dans le but d’augmenter ses revenus afin d’assumer les besoins financiers grandissant du foyer. Vous l’avez compris, si la première voie n’offre que peut d’espoir d’épanouissement professionnel, la seconde est une impasse plus ou moins longue. Plus vous passez de temps au bureau, moins vous vivez de moments importants avec votre famille et plus elle s’éloigne de vous. C’est bien là que réside le paradoxe, puisque ce temps passé au bureau est justement ce qui devait permettre au foyer de vivre mieux…

Une issue inéluctable

Des époux qui s’éloignent, ça n’augure jamais rien de bon. Le temps file, les enfants grandissent, les aspirations divergent et l’inéluctable survient alors ; la séparation. La raison ? Le travail, devenu une maîtresse ou un amant bien trop gourmands. Dès lors, aux soucis professionnels quotidiens s’ajoutent les tracs d’une séparation incomprise, tracas pouvant se muer en procédure longue et coûteuse, au moins autant psychologiquement que financièrement. Tout ce pour quoi on s’était battus, tout ce qu’on avait mis en place pour que tout fonctionne s’avère, d’un coup, être totalement inutile. Le travail lui-même en perd son sens puisqu’il ne peut plus avoir pour objectif le bien-être du foyer. La seule solution ? Tout remettre à plat et opter pour une procédure de divorce par consentement mutuel, plus rapide et moins énergivore.

La rupture est l’opportunité d’un nouveau départ

Il est inutile de nager à contre courant. Même si vous devez ne plus faire partie de l’équation familiale, tout ce que vous avez fait n’a pas été fait en vain. Vos enfants doivent continuer à s’épanouir avec leurs deux parents même si dorénavant, ils ne les verront plus ensemble. Afin d’éviter que les relations ne dégénèrent, il est donc préférable de s’entendre sur les conséquences de la séparation. Les conséquences financières et patrimoniales comme les conséquences humaines. A partir de là, chacun avec son avocat, vous pourrez signer une convention de divorce, une sorte de contrat dont la force exécutoire sera conférée par la validation notariale de la convention signée en présence des parties et de leurs conseils.

Vous pourrez alors reconsidérer votre vie professionnelle avec sérénité et sans doute passer plus de temps avec vos enfants…


Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article

Les dernières publications :