fbpx

Donald Trump fait financer son réseau social par une astuce boursière

https://www.novethic.fr/fileadmin/Donald-Trump-CCO.jpg

Publié le 26 octobre 2021

Trump Media and Technology Group, la nouvelle société de Donald Trump, devrait faire son entrée en Bourse par le biais d’une technique en vogue sur les marchés financiers. Elle a en effet signé un accord avec une Spac, ces coquilles vides qui lèvent de l’argent sur les marchés pour acquérir une entreprise. Des investisseurs ayant misé sur cette Spac ont déclaré vouloir s’en retirer pour ne pas être associés à l’ex-président américain.

Il ne s’agit pour l’instant que d’une simple idée de l’ex-président des États-Unis. Pourtant, le futur réseau social que Donald Trump souhaite créer de toutes pièces est déjà sur le point d’entrer en Bourse et fait exploser tous les compteurs. Ce tour de passe-passe a pu être réalisé au moyen d’un montage particulier qui fait fureur dans les milieux financiers, celui des Spac (Special Purpose Acquisition Companies).

Ces entreprises sont des coquilles vides, créées par des stars de la Bourse qui promettent aux investisseurs de racheter une pépite, de la fusionner avec la Spac et de la propulser, de fait, sur les marchés financiers. À la clé, une opération juteuse pour les promoteurs de la Spac et une entrée en Bourse très simplifiée pour leurs cibles. Mais un chèque en blanc signé par les investisseurs qui n’ont que peu de visibilité sur l’objet de leur mise… C’est précisément ce qui s’est passé avec Trump Media and Technology Group, la nouvelle société de Donald Trump.

La Spac Digital World Acquisition Corp (DWAC) s’est introduite en Bourse en septembre dernier et a levé en peu de temps près de 300 millions de dollars auprès d’investisseurs en leur promettant d’acquérir une entreprise du digital. Un peu plus d’un mois plus tard, elle leur annonçait avoir trouvé sa cible, l’entreprise de Donald Trump. Celle-ci prévoit de créer un média social pour concurrencer ceux qui ont justement censuré les comptes de l’ex-président.

Deux investisseurs se retirent

Cette annonce d’association avec un homme politique très controversé, notamment depuis l’attaque du Capitole en janvier 2021, n’a pas été du goût de tout le monde. Selon le média américain CNBC, au moins deux investisseurs ont immédiatement déclaré vouloir retirer leurs billes, pour ne pas être associés avec le nom de l’ancien président. Ces deux fonds d’investissement illustrent justement le risque d’investir avec un chèque en blanc dans une Spac, sans aucune connaissance de la cible finale et des possibles controverses qui peuvent y être attachées.

En l’occurrence, le cours de Bourse de DWAC a été propulsé vers des sommets suite à l’annonce. Les partisans de Donald Trump se sont en effet fait l’écho du rachat sur des forums financiers. Le futur réseau social, qui devrait s’appeler Truth Social, n’existe pourtant pas encore et TMTG, la société qui l’hébergera, ne réalise pour le moment pas de chiffre d’affaires, les opérations devant être lancées en 2022.

Arnaud Dumas, @ADumas5

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article

Les dernières publications :