La COBEL Academy propose des Webinaires & Master Class

Éclairage public sur commande dans un village normand


Creative Commons - Pixabay

Creative Commons – Pixabay

Avec l’application « J’allume ma rue », la commune d’Eperon innove. Le Syndicat départemental d’énergies du Calvados (SDEC) a lancé une expérimentation innovante de contrôle par les habitants de l’éclairage public. « À partir de février, les habitants de cette petite ville au nord de Caen pourront donc, à titre expérimental, utiliser cette application pour allumer l’éclairage public avec leur téléphone. Elle marchera de minuit à 6h du matin. « Son fonctionnement est très simple » explique fièrement Franck Guéguéniat, « l’appli vous attribue un numéro d’identification géolocalisé qui vous permet d’éclairer la rue où vous vous trouvez ». En réalité, l’application ne permettra pas d’allumer une seule rue, mais un «secteur » en comprenant plusieurs » explique Le Figaro .

Avec cette application, les habitants pourront contrôler à distance les armoires électriques. Ce qui doit permettre d’allumer pendant deux à quatre minutes entre vingt et quarante lampadaires. « Tout ceci est anonyme et entièrement gratuit pour les usagers. Mais le SDEC, qui finance l’expérimentation, a lui déboursé environ 1400 euros de fournitures par armoire. Sans compter les 300 euros supplémentaires par armoire pour la pose. Un investissement qui, selon Wilfried Kopec (responsable éclairage public du syndicat départemental ndlr), permet « environ 35% d’économies liées à la coupure ». Franck Guéguéniat parle de son côté de 6000 à 10.000 euros d’économies par anLa proposition « J’allume ma rue » est intervenue dans un contexte où l’éclairage public allumé toute la nuit suscitait des problèmes quant au développement de la biodiversité des lieux » poursuit le quotidien.

Le fait que l’éclairage soit éteint la nuit sauf si un habitant déclenche le système est une nouveauté pour la ville. Avec une petite interrogation concernant les personnes âgées ou non connectées. Mais la mesure a été largement validée par le conseil municipal. L’initiative sera suivie de près alors que la Cour des comptes a alerté sur la mauvaise gestion de l’éclairage public et ses conséquences sur le gaspillage d’énergie.

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article