fbpx

Ecologisme et radicalité, la Nature passe-t-elle avant l'Humain? Une analyse par Samuel Furfari


Estimez-vous que l’écologisme contienne sa part du productivité au sein de l’entreprise?

Il règne la certaine confusion avec l’esprit des gens portant sur les notions touchant à pollution, d’environnement, d’écologie et d’écologisme. Une pollution est naguère tout une nuisance pour notre vitalité qu’il faut refréner avec détermination. J’y ai consacré 40  ans de ma vie professionnelle. Sous écartant les complications de pollution, personnes protège l’environnement, cela est aussi nécessaire. Là n’est ainsi pas la question. Quand l’écologie est notre discipline scientifique laquelle étudie les odyssées du vivant de nature, l’écologisme, toutefois, est une queue idéologique qui veut placer la nature au téléphone même niveau uniquement lui — quand pas au-dessus. En fonction l’écologisme, l’homme n’a pas le droit d’exploiter la nature. Et afin de imposer cette équivalence homme-nature, il invite à découvrir une solution : ajouter fin au progrès qui a transformé en mieux le monde des gens depuis l’utilisation de l’énergie peuplée et bon buisness. Le corollaire se révèle être la limitation des français, d’où les horreurs proposées pour retrouver l’élimination progressive & indolore d’au minimum la moitié de la population. Il convient reconnaitre que ceci n’a plus pas grand chose à voir avec une pollution. C’est spécialement la raison afin de laquelle je pas parle plus d’environnementalistes, mais d’écologistes.


Avec votre ouvrage, « Ecologisme, Assaut contre l’entreprise occidentale », vous considérez que l’écologisme vous a envahis. Cependant s’opposer à l’écologisme, est-ce s’opposer dans l’écologie?

L’écologisme nous garde envahis puisqu’il se révèle être désormais présent avec tous les domaines de bb, vie et ira même jusqu’à l’endoctrinement de nos enfants sur la bas âge. C’est en jouant sur une confusion des mots ‘pollution’ et ‘écologisme’ que les écologistes disposent de entrainé à à elles suite la majorité des français, par ailleurs inconsciente de direction où elle-même est progressivement engagée. De plus, l’ennemi juré des écologistes se révèle être l’énergie et attendu que tout — bien tout — avec notre vie provient de l’énergie, chaque domaine de notre quotidien en sont impactés.

Les questions sont éminemment complexes et requièrent des notions scientifiques et techniques succinct la grande majorité des personnes ne maitrisent point ou ne souhaitent pas faire l’effort d’acquérir. Il permis aux gens d’entendre que la ordure va détruire le monde de nos petits-enfants pour tomber en matière de panneau de l’écologisme, sans même être au courant de ce que cela apporte, non pas afin de nos petits-enfants, néanmoins pour nous avec l’immédiat. L’écologie se révèle être une science auxquelles il serait faute venu de s’opposer. Selon moi — et bien pour les autres scientifiques amoureux de la esprit comme moi — l’écologisme est notre idéologie qui, au pied de prétexte de fortifier l’environnement, ambitionne dans renverser notre type de société communautaire.


Vous l’expliquez dans votre service, quelle est une dimension religieuse un ensemble de mouvements écologistes inattendus?

Énormément de gens s’en déplacent compte. On s’aperçoit que l’écologisme impose, telle une religion, l’adhésion à des dogmes, de faire des disciples et hélas, également parfois d’obéir grace à un militantisme de temps en temps violent qui rappelles l’inquisition. Ce sont ces fondateurs de une idéologie qui l’ont établie. Par exemple, sous 1967, l’Américain Lynn White Jr l’explique en termes pas équivoques dans son essai « Les racines historiques de notre entrée écologique ». Puisque ces dirigeants écologistes se présentent comme neutres, tolérants et protéiformes, ils parviennent dans attirer vers leur apport une variété plurielle de sectes, croyances ou croyances. Haineusement au marxisme-léninisme lequel a férocement contredit le chamanisme, l’écologisme est fondamentalement la nouvelle religion animiste. Pour reprendre ces mots de divers catholiques qui, sur la rupture avec le pontife François ― pour lesquels vous trouverez les sympathies écologistes sont évidentes ― l’occident abandonne un christianisme pour choisir cette nouvelle religion.  

Ceci est vrai de religions, l’écologisme est imbu dans supériorité et moralisateur. Il suffit d’observer le zèle des activistes, les offre écologistes, toutes liberticides et les paralysées tout aussi liberticides partout où l’écologisme est au être capable de. Pour le bien lambda il n’y garde plus qu’obéir mais aussi se soumettre.


Adhérer à l’écologisme est-ce finalement s’opposer à toutes les idéologies conservatrices?

On appelle le gestionnaire de musée un conservateur du fait que son rôle consiste dans préserver des idéaux inestimables. Pour moi, ce conservatisme consiste dans préserver les bénéfices indéniablement positifs de société occidentale. Aussi le roi Terroir dans toute sa splendeur ne vivait point aussi bien qu’un smicard d’aujourd’hui, et ceci parce ce dernier jouit de l’énergie, ennemi juré des écologistes dont le aimerait est d’en ristourner l’usage. Dans mien livre, je tocante combien l’espérance dans vie à la création et l’index au sein de développement humain (un paramètre des Masse Unies qui a pour fonction mesurer la qualité du vie) dépendent de consommation d’énergie. Afin de conserver ces atouts extraordinaires, il faut provisionner les populations un ensemble de pays en évolution en énergie. C’est aussi là succinct ma profession m’a aidé à voir la supercherie au sein de l’écologisme qui s’oppose aux avantages uniquement le conservatisme souhaite offrir à la totalité de la population internationale.

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article