fbpx

Économie bleue et durable : la nouvelle stratégie de l’Union européenne


Creative Commons - Pixabay

Creative Commons – Pixabay

Miser sur la mer générale fait partie du projet après Covid concernant le l’UE.   «  a Commission communautaire propose aujourd’hui la nouvelle stratégie pour faciliter la vie d’une économie bleue durable dans l’Union pour les secteurs & industries liés à tous les océans, aux mers et aux interlignes côtiers. Une épargne bleue durable se révèle être essentielle pour rejoindre les objectifs de ce pacte vert afin de l’Europe et garantir une reprise vert et inclusive le terme de la pandémie   » précocité l’exécutif européen.

 

C’est aussi à propos de la gestion des mers et le développement de potentiel économique spécilisés dans ces fameuse dernières dans attention des ressources créatives que l’UE se trouvera être jugée. «  La santé des océans est une clause préalable à la économie bleue florissante. La pollution, une surpêche et la prédation des habitats, orthographiées aux effets de crise climatique, se trouvent être autant de ultimatum pour la richesse de biodiversité marine pour lesquels vous trouverez dépend l’économie bleue. Nous devons bouleverser de cap mais aussi développer une épargne bleue durable au sein de laquelle la protection de l’environnement et les apparences économiques vont touchant à pair  », a commenté Frans Timmermans, le commissaire chargé du traité vert.

 

À destination des secteurs concernés, c’est une nouvelle élevée d’exigences environnementales dans prendre en compte dans à elles perspectives de évolution. «  Les secteurs de l’économie bleue, y compris cette pêche, l’aquaculture, un tourisme côtier, ce transport maritime, ces activités portuaires ainsi la construction navale, devront réduire leurs suites sur l’environnement mais aussi le climat. Les pensées aux crises liées au climat & à la biodiversité déroule par des mers en bonne vitalité et par une usage durable de leurs moyens de production permettant de construire des solutions du remplacement substituables à tous les combustibles fossiles & à la production consommable traditionnelle   » avance cette Commission.    

 

Concernant le financement, l’institution programme la contribution de Banque européenne d’investissement et du Fonds communautaire d’investissement : «  Les institutions coopéreront avec les États membres pour répondre à tous les besoins de refinancement existants en clichés de réduire cette pollution dans les mers européennes et de souligner les investissements pour faciliter la vie de l’innovation bleue et de la bioéconomie bleue .   »

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article

|

Partagez cet article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur pinterest
Partager sur email

Soyez-les premiers à diviser les accidents par 2 en 24 mois

Jours
Heures
Minutes
Secondes

Les dernières publications :