fbpx

“Elon Musk, l’homme qui invente notre futur”  Interview exclusive de Luc Mary


L’historien des sciences Luc Mary publie une biographie de l’emblématique Elon Musk. Elle se base sur des recherches, des témoignages de collaborateurs pour brosser la personnalité de Musk et retracer sa vie : son adolescence à Pretoria, ses premières aventures jusqu’à la révolution Space X « en passe de changer le cours de l’Histoire », comme l’explique l’auteur. Pour Luc Mary, Musk sera l’une des seules personnalités marquantes du 21e siècle. Interview exclusive de l’auteur de l’ouvrage « Elon Musk – L’homme qui invente notre futur » 

Après de nombreuses biographies, pourquoi choisir Elon Musk ?

Luc Mary : j’ai eu le privilège d’écrire plusieurs ouvrages historiques sur Vauban, Mary Stuart ou encore sur Hannibal… Que de grands Hommes depuis longtemps décédés ! Je voulais donc changer de regard en me penchant sur la vie d’un grand Homme… Cette fois-ci bien vivant. En effet, selon moi, Elon Musk sera considéré comme un grand Homme par les générations à venir. Il va révolutionner le futur et il révolutionne déjà le présent.

En quoi va-t-il révolutionner l’Histoire ?

Luc Mary : il y a 2 ans, je rédigeais un livre sur la conquête de l’espace, ce qui m’a amené à m’intéresser plus spécifiquement à SpaceX (NDLR. La société d’Elon Musk spécialisée dans le vol spatial habité). Il se trouve que Musk est pour beaucoup dans l’intérêt qu’ont les populations pour les vols dans l’espace. Avant l’hyper médiatisation de sa société SpaceX, de nombreux vols de routine avaient lieu, mais qui s’en souciait ? Regardez aujourd’hui l’enthousiasme que suscitent les lancements de la NASA vers l’ISS ou les vols tests des fusées Space X : des milliers de personnes se réunissent autour de ces événements. C’est Musk qui les a rendus populaires. Et cela n’a rien d’étonnant quand on voit la grandiose vision que véhicule SpaceX : il s’agit de la première et de la seule entreprise privée en train de développer le vol habité dans l’espace. C’est aussi la seule entreprise désireuse d’envoyer des civils dans l’espace pour des vols « de tourisme » jusqu’à Mars.

Au final, on peut dire que Musk s’est substitué aux États pour relancer le rêve de la conquête spatiale. Il a même inventé une nouvelle conquête de l’espace, ouverte à tous, replaçant l’homme au centre de l’exploration spatiale. Je trouve cela fascinant.

Vous vous êtes plongé dans les rouages de SpaceX.  Quelles leçons en tirez-vous ?

Luc Mary : SpaceX est révolutionnaire à tous les niveaux. Il y a la vision que je viens d’évoquer, mais il y a aussi son organisation. En effet, Musk ambitionne de voir les Hommes se rendre dans l’espace quotidiennement, mais pour cela, il sait qu’il doit absolument réduire le coût des vols spatiaux. Musk a tourné toute son entreprise autour de cette obsession de la baisse des coûts : il a déjà diminué le coût d’un lancement d’une fusée par 20 en fabricant des capsules réutilisables. Pour les mêmes raisons, il fait en sorte que toutes les personnes de SpaceX soient présentes sur place, qu’il n’y ait aucune sous-traitance engendrant un rallongement de la chaîne.

De fait, tous les salariés travaillent au même endroit et au même niveau hiérarchique : ingénieurs, mécaniciens, logisticiens, tout le monde travaille sur place sans distinction de grade ou de diplôme, avec une entraide entre tous les corps de métier. Cette organisation d’entreprise est inédite. Et ce mode de management « collectiviste » appliqué dans Space X se retrouve dans toutes les entreprises de Musk. Chez Tesla (NDLR. Entreprise de fabrication de véhicules autonomes électriques), Musk a diminué les étapes de la chaîne de montage et le nombre de pièces. Il cherche un maximum de ressources sur le territoire. Son usine de fabrication de batteries, appelée Giga Factory, est la plus grande du monde. Elle fait presque 500 000 m2.

Pour vous, qui est Elon Musk ?

Luc Mary : Elon Musk a grandi à Pretoria (Afrique du Sud), sa mère était mannequin et son père ingénieur. À 18 ans, il a voulu gagner de l’argent alors il est parti vivre à Vancouver pour nettoyer des chaudières. Il a rapidement monté ses premiers business avec son frère, notamment Zip2 en 1995 (NDLR. Un logiciel de création de contenus en ligne) et bien sûr PayPal qui l’a rendu milliardaire. Il faut savoir qu’Elon Musk n’a pas hérité pour obtenir cette fortune qui le caractérise. Il s’est construit seul. PayPal a été le levier.
Son point fort : cet homme sent le futur. Il est passionné du futur. Il veut poser les bases du futur pour l’espèce humaine, même s’il ne verra jamais le résultat de son vivant. Ceci explique cela, il est fan de science-fiction. Son livre préféré est « Le guide du voyageur intergalactique ».
Quoi qu’il en soit, on constate cette ambition dans ses nombreux projets qui sont tous à très long terme, comme SpaceX, la conquête de mars, son projet Hyperloop (NDLR. Mode de déplacement à air comprimé, non polluant, qui évoluera à plus de 1000 km/h) ou encore Neuralink (NDLR. Implant dans le cerveau visant – entre autres – à aider les personnes paraplégiques à remarcher). Au final, l’argent n’est pas le moteur de ses rêves. Son rêve est d’être inhumé sur Mars !

« Elon Musk – L’homme qui invente notre futur » aux éditions de l’Archipel

« Elon Musk – L’homme qui invente notre futur » est disponible en librairie depuis le 6 mai aux éditions de l’Archipel. Luc Mary, historien spécialiste de l’antiquité gréco-romaine et de l’histoire des sciences, est l’auteur de centaines d’articles et de 43 ouvrages (« La Seconde Guerre mondiale », « Les grands assassinats », « Vauban, le maître des forteresses », « Hannibal, l’homme qui fit trembler Rome », « Mary Stuart, la reine aux trois couronnes…). En 2009, il se distingue avec son ouvrage « le mythe de la fin du Monde » dans lequel il fait référence quelque 180 prophéties apocalyptiques.


Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article

Les dernières publications :