fbpx

En 2021, aucune femme PDG ou à un poste de président au sein du Cac 40 –

https://www.preventica.com/images/news/revue/femmes-travail-illu.jpg

sante-qvt – Santé / Qualité de vie au travail

/

Selon une étude de l’Observatoire SKEMA, un plafond de verre existe toujours au sein des Comités exécutifs et des Comités de direction des entreprises du Cac 40. Et ce, alors même que la féminisation du Comex a des effets positifs pour l’entreprise.

En 2021, aucune femme à un poste de PDG et aucune femme à un poste de président et seulement 2 femmes directrices générales. C’est ce qu’annonce l’étude « Diversité & Inclusion au sein CAC40 – La mixité femmes-hommes est-elle associée à la responsabilité sociétale des entreprises et à leur performances économiques et boursières ? » réalisée par l’Observatoire SKEMA de la féminisation des entreprises.

Le rapport final pointe plusieurs constats :

  • Les femmes occupent 2,5% des 80 postes de Président et/ou Directeur Général des entreprises du CAC40 : 0 femmes PDG, 0 femme présidente du conseil d’administration, 2 femmes Directrice Générale
  • Sur les 5 entreprises qui sont les plus éloignées du quota de 40%, 2 sont juridiquement domiciliées dans des pays étrangers non-soumis à des quotas ou à des quotas plus faibles
  • Les femmes ne représentent que 20,37% des comités exécutifs des entreprises du CAC40 alors qu’elles représentent 33,72% de la population cadres, vivier traditionnel de recrutement des dirigeants.
  • Une rupture de plus en plus marquée entre les entreprises très féminisées (pourcentage élevé de femmes dans les effectifs et l’encadrement) qui ont des difficultés à recruter des hommes et les entreprises peu féminisées (pourcentage faible de femmes dans les effectifs et dans l’encadrement) qui ont des difficultés à recruter des femmes.
  • La féminisation des comités exécutifs et de l’encadrement a des effets positifs sur :
    • La rentabilité opérationnelle à court terme (2019) et moyen terme (2015-2019)
    • La responsabilité sociétale de l’entreprise mesurée par l’indice de Sustainalytics
    • Le risque financier que représente un investissement dans l’entreprise

Pour rappel, l’Observatoire SKEMA de la féminisation des entreprises a été créé par le Pr. Michel Ferrary, Professeur de management à l’Université de Genève et Professeur-affilié à SKEMA Business School. Il est également membre du Haut Conseil à l’Egalité entre les Femmes et les Hommes.

En savoir plus :

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article