La COBEL Academy propose des Webinaires & Master Class

En 2021, le chiffre le plus bas de ventes de voitures neuves en Europe


Creative Commons - Pixabay

Creative Commons – Pixabay

Aucun mystère sur les raisons de ces chiffres. Depuis la fin de l’année 2020, les observateurs du secteur savent que l’industrie automobile traverse une crise historique causée par les pénuries de puces électroniques. « L’an dernier, 9,7 millions de véhicules ont été vendus dans l’Union européenne: c’est le chiffre le plus bas enregistré depuis le début de la série statistique en 1990, plus bas que 2013 et 1993, des années déjà noires pour l’industrie automobile. Avec un sixième mois de baisse consécutif en décembre, les ventes ont même reculé de 2,4% en Europe par rapport à l’année 2020, paralysée par le Covid » résume l’Agence France presse.

L’association des constructeurs européens (ACEA) a expliqué que la pénurie de semi conducteurs avait été un handicap toute l’année, mais particulièrement à partir de la deuxième moitié de l’année. Progressivement, même les groupes les plus organisés et préparés dans le domaine de l’approvisionnement ont été touché par les pénuries.
« L’année 2021 a notamment été marquée en Europe par la chute de l’Allemagne, son premier marché, qui enregistre une des plus fortes baisses avec un plongeon de 10,1% sur un an et 2,6 millions de véhicules écoulés. Après une année 2020 marquée par les fermetures d’usine et les restrictions sanitaires, le secteur automobile allemand avait connu une reprise soutenue début 2021. Mais le marché a rapidement fait face à des goulots d’étranglements sur les marchés mondiaux : les pénuries de puces électroniques, indispensables à l’assemblage des voitures, et les problèmes de logistique ont douché les espoirs de reprise durable » avance Le Figaro, s’appuyant sur la dépêche AFP précitée .

En France, 1,66 million de véhicules ont été vendus l’an dernier. Il faut remonter à 2021 pour retrouver un niveau équivalent. Du côté des constructeurs, les situations sont très diverses : « Les constructeurs leaders du marché accusent le coup: le N°1 Volkswagen recule de 4,8% avec 2,4 millions de voitures vendues. La marque principale du groupe recule de 6,7%, Skoda de 9,8% et Audi de 3,3%, tandis que Porsche et Seat rebondissent. Stellantis recule de 2,1% sur un an avec 2,1 millions d’exemplaires vendus: le groupe limite la baisse sur ses marques principales Peugeot, Fiat et Citroën, et enregistre de bonnes ventes chez Jeep. Le groupe Renault chute de 10,2% malgré les bons scores de sa marque économique Dacia. Désormais solidement installée au pied du podium, Hyundai-Kia tire son épingle du jeu (+18,4%) grâce à sa gamme de voitures électriques et hybrides, notamment des SUV. Toyota bondit aussi de 9,1%. L’ACEA ne comptabilise pas les ventes de Tesla. »

Seul les marques de luxe et haut de gamme semblent passer totalement à travers des goutes avec des stratégies commerciales largement différentes.

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article